Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5

Rigueur. Et passion !

Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ?

Le blog de l'intégrateur web

Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5

Comme ça va finir par se savoir un jour, autant que se soit moi qui vous l’apprenne : HTML 5.0, c’est pas pour aujourd’hui ni pour demain. A force de claironner à qui veut l’entendre que le groupe de travail sur HTML5 paufine sa copie et que Firefox 3.5 (comme Safari, etc.) prend en charge une partie des spécifications du successeur de HTML 4.0.1 et de XHTML 1.0, les oracles zélés de la modernité sémantique oublient que la feuille de route vers HTML 5 courre jusqu’en 2022… Oui, vous avez bien lu, HTML 5 ne sera pas prêt avant 2022 !

Putain, 13 ans…

Je vous vois venir : quoi, 2022 ! Oui, plus que 13 ans à attendre. En attendant, j’ai voulu fait un petit tour de web pour voir ce que HTML5 nous prépare. Ce billet est donc vaguement exploratoire et les quelques allégations sur la supériorité de XHTML sur HTML que le lecteur pourrait déceler ça et là ne sont que le fruit d’une déception légitime car je trouve que XHTML remplit parfaitement son office.

MàJ du 08/07/2009 : D’après le commentaire de Florent V. nous devrions pouvoir commencer à utiliser HTML5 comme on utilise aujourd’hui CSS 2.1 en 2012, et non pas en 2022.

XHTML2 ferme les portes au profit de HTML5

Cela dit, la nouvelle vient de tomber dans mon aggrégateur : les membres du XHTML2 vont grossir les rangs du groupe de travail sur  HTML5. Peut-être que la dead line sera-t-elle raccourcie. Ou pas, car c’est bien connu, au bout d’un moment, plus on met de ressources humaines sur un projet et moins le projet avance…

Enfin, je suis content de savoir que d’après Ian Jacobs le marché disponible pour XHTML 2 était trop faible comparé à celui de HTML 5. Comme si l’intégrateur de sites de cul (qui représentent en volume la majeure partie du web avec les intranets visibles uniquement avec IE6) attendait avec impatience des balises plus sémantiques, m’enfin… A cet égard, je comprends mieux maintenant la possible introduction d’une balise <nsfw> dans HTML5 ^^

Pour les curieux, voici les réponses à toutes les questions auxquelles vous n’osiez pas penser dans cette FAQ sur le devenir de XHTML. En ce qui me concerne, j’attends avec impatience une version stable de HTML 5.0.1 implémentée dans les principaux navigateurs du marché, en croisant les doigts pour qu’un avatar du mode quirk ne soit pas prévu ou décidé au dernier moment…

Nouvelles balises sémantiques (article, section, nav, etc.)

Comme 99,99% des sites web sont constitués des mêmes ingrédients (titres, paragraphes, micro-contenus, images, vidéos), le groupe de travail WHATWGqui planche sur HTML5 — propose des balises permettant de découper le contenu des sites web en tranches plus fines. Peut-être pour faciliter la digestion de l’ogre Google ?

Evidemment, cette granularisation de l’information va dans le bon sens et l’implication forte de Google pourrait accélérer le processus : qui prendrait le risque de ne pas mettre son site à jour si Google menaçait gentiment les retardataires de ne plus indexer leurs sites aussi efficacement qu’avant ?

L’autre bon côté, c’est que l’intégrateur web pourrait en profiter pour ajouter une flèche éditoriale à son arc : elle viendra garnir le carquois déjà bien rempli du travailleur du web : HTML, CSS, Javascript (jQuery), graphisme, rédaction web, et plus à venir. A moins que l’intégrateur du futur ne soit qu’un presse-bouton sur DreamWeaver CS10 où toutes les balises auront leur petite icône : et hop ! une section par ici, et hop ! une nav par là… Et j’entends déjà les dialogues :

‘tain, fait chier, Pirefox 12 a encore planté…

pfff, te plains pas, moi j’arrive pas à aligner mes sections pareilles sur Sexplorer 50 et Safairien 5 (en 2020, Mapple s’est fait racheté par Grozilla et Safairien n’a pas dépassé la version 5, mais des hordes de mapplemaniacs continuent d’utiliser Safairien 5 pour embêter le monde).

Rhôoo, l’autre, il utilise même pas le reset HTML de B. Bichet (oui, en 2020, j’ai inventé un truc bien).

Ouais, mais c’est un truc de vieux ce truc… moi j’utilise le script html4isback.js.

Ralala, vous êtes dans les choux (oui, en 2022 on utilise encore cette expression désuette) : moi j’enlève le doctype html5 pour activer le mode Capitaine Quirk et à moi les joies du HTML 4 !

– N’empêche que je comprendrais jamais comment les mecs de XHTML 2 se sont fait bouffer par les petits jeunôts de HTML 5 à l’époque…

En tout cas, si vous voulez prendre de l’avance, vous pouvez commencer par jeter un oeil sur cette Cheat Sheet pour HTML 5 (PDF) concoctée par Veign en exclusivité mondiale sur Smashing Magazine.

Les codecs intégrés (audio, vidéo)

A côté des balises servant à baliser les contenus texte et image, HTML 5 prendrait en charge la gestion de l’affichage des données audio et vidéo par le biais de codecs intégrés dans les navigateurs. C’est à dire qu’une balise rendrait caduque tous les plugins Flash, Java ou Silverlight… Ben voyons, tu veux un Mars ou bien ? A moins que Google ne vienne au secours de HTML 5 en imposant un codec audio et video pour mettre tout le monde d’accord.

A ce sujet, Adrien Leygues signale dans l’excellent groupes de discussion webdevfr dédié aux professionnels francophones du développement web que le W3C renonce à spécifier les balises audio et video dans HTML 5 :

Face à l’impossible entente entre les éditeurs de navigateurs, l’organisme en charge de la normalisation du Web renonce à détailler les spécifications entourant les instructions relatives à la lecture de vidéos et de fichiers audio. Plutôt que de déplaire à quelques-uns en imposant un format, le W3C a donc choisi de en rien choisir, et donc de déplaire à tout le monde.

C’est balot : cette histoire d’intégrer les codecs audio/vidéo dans le navigateur était plutôt une bonne idée. Tant pis… le confort des utilisateurs est sacrifié sur l’autel des intérêts privés. J’avais malheureusement bien tapé dans l’Emile avec mon histoire de Mars (c’est marrant d’écrire un billet en direct live avec les informations qui arrivent au fur et à mesure).

Quelques liens pour aller plus loin

Pour finir (enfin, vous en aurez quand même pendant 13 ans des billets sur HTML5) voilà une petite lampée de liens gravitant de près ou de loin autour de HTML 5. Merci à tous les twittos y twittas qui m’ont aidé à un moment crucial de ma recherche sur HTML 5. Mention spéciale à webatou, justepourdire, PostMasterVeed, thierryB, Pathien : <3 <3

  • http://www.w3.org/TR/html5 — Vocabulaire et API’s associées pour HTML et XHTML
  • http://whatwg.org/html5 — Brouillon du standard HTML5, en évolution constante
  • http://forums.whatwg.org — Forum de discussion pour la communauté bâtie autour de HTML5
  • http://html5doctor.com/ — Envie d’implémenter HTML5 dès aujourd’hui ? Faites appel au docteur ! Vous trouverez tout ce qu’il faut savoir pour utiliser `<header>`, `<nav>`, `<section>`, `<article>`, etc. à bon escient.
  • http://www.w3.org/News/2009#item119 — Annonce de l’arrêt programmé de XHTML 2 au profit de HTML 5
  • http://www.sitepoint.com/article/html-5-snapshot-2009/ — depuis l’annonce de l’application Google Wave architecturée autour de HTML5, ce dernier est devenu un sujet chaud dans la blogosphère. Exemples de marquage HTML sur le passage de HTML4 vers HTML5
  • http://www.alistapart.com/articles/previewofhtml5 — Avec l’amélioration des contrôles de formulaire, des API’s, le support du multimédia, HTML 5 promet aux auteurs de sites web plus de flexibilité et une plus grande interopérabilité. Beaucoup d’exemples concrets et pratiques.
  • http://www.ibm.com/developerworks/library/x-html5 — Exemples de mise en page avant et après HTML5
  • http://www.miximum.fr/actus/238-html5-quelles-nouveautes — Présentation en français des nouveautés apportées par HTML 5 et leur implémentation dans Firefox 3.5
  • http://t37.net/une-balise-nsfw-dans-html5-mais-wtf.html — Critique de Frédéric de Villamil sur l’introduction d’une balise `<nsfw>` (No Safe For Work) utilisés généralement sur IRC, Twitter, forums, etc. pour prévenir les lecteur que le liens contient du « matériel » pour adultes.
  • http://a.deveria.com/caniuse — Table de compatibilité pour les fonctionnalités présentes dans HTML5, CSS3, SVG et autres technologies web à venir. Voir aussi le wiki ou cette page sur l’introduction des fonctions dans les principaux navigateurs web.
  • http://www.sfgate.com — Il est devenu clair pour le W3c que le marché disponible pour XHTML 2 était trop petit comparé à HTML 5.
  • http://forabeautifulweb.com — Réflexions autour des microformats et de HTML5 sous l’angle de la « sémantique ».
  • http://www.modernizr.com —  Modernizr est une petite bibliothèque Javascript qui peut vous aider à utiliser les nouvelles technologies (CSS3, HTML 5) dès maintenant grâce à une détection des navigateurs supportant telle ou telle fonctionnalité.
  • http://stoneship.org/ — Quelques questions intéressantes à propos de l’abandon de XHTML2 d’après les commentaires du billet de JeffreyZeldman intitulé XHTML DOA WTF.
  • HTML 5 and CSS 3: The Techniques You’ll Soon Be Using — Tutoriel très instructif et très clair sur le balisage d’un blog à l’aide de HTML5 et de CSS3. Utilisation un peu étrange de la balise `<header>` que l’auteur met plusieurs fois dans le document pour regrouper le titre des articles et les meta-informations sur le billet.
  • HTML5 se dévoile — L’article francophone qui manquait pour avoir une vision claire de HTML5. Merci julixyde !

Articles sur le même sujet

PS : Le respect de la vie privée sur internet est important : j'ai décidé d'échanger mon bouton Like de Facebook par un bouton Faire un don de Paypal car
Il n'y pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour (Jean Cocteau) ;) Merci d'avance.



36 commentaires pour “Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5”

  1. Florent V. dit :

    Alors si tu veux bien me passer l’expression:

    Raaaah putain de bordel de merde d’article à la con fait chier à répéter cette date inutile non mais bordel à cul faut savoir lire et arrêter de répéter des saloperies de quart de cul de mouche d’information tronquée à la fin!

    (Là je sais pas si je vais passer le filtre à spam, ça m’a l’air tendu.)

    Non franchement, ça m’énerve que les gens qui sont censés être un peu au courant (genre ça fait partie de leur métier, tout ça) soit pas capable d’informer les autres sur les vraies dates qui comptent pour HTML 5. Il y a pourtant un planning public qui contient bien plus que cette date insignifiante de 2022.

    La date de 2022, c’est la date prévue pour le passage de Candidate Recommendation (le statut de CSS 2.1 par exemple) à celui de Recommendation. Il me semble qu’un des critères retenu pour ce passage est l’existence de deux implémentations complètes ou quasi-complètes de la recommandation candidate. À moins qu’ils aient retenu la solution un peu moins incertaine (mais tout aussi ambitieuse) de la création et de la vérification d’une suite de tests (et là ça veut dire genre 50.000 tests unitaires au bas mot), qui est prévue au planning.

    Donc, les dates qui comptent:

    Toute sortie de navigateur avec des fonctionnalités HTML 5 implémentées. Octobre 2009: publication de HTML 5 en Last Call (ah tiens, merde octobre 2009 c’est moins drôle que 2022 comme date pour faire pleurer dans les chaumières). 2012: publication de HTML 5 en Candidate Recommendation (comme CSS 2.1 en… juillet 2007 et jusqu’à ce jour). Toute sortie de navigateur avec des fonctionnalités HTML 5 implémentées (bis repetita), et notamment toute sortie d’une version d’IE avec des fonctionnalités HTML 5 (assez difficile à prédire).

    Non mais oh.

    (J’écris bien entendu tout ceci sans animosité particulière, j’ai d’ailleurs plutôt apprécié le ton léger de l’article. Mais quand même.)

  2. burningHat dit :

    J’ai beaucoup ri à ton dialogue « fictif » (mais à mon avis, d’ici là, il sera peut-être reconnu comme un chef-d’œuvre d’anticipation :-p)

  3. Rick Hunter dit :

    Pour les codecs audio/video, qu’est-ce que cela fait qu’il n’y ait pas de standard? Pour les images, c’est déjà ce qu’il se passe et ça s’est déroulé pas trop mal (hormis png sous IE).

    Les navigateurs intègre une librairie de codecs (au hasard ffmpeg), et encore seulement ceux pour décoder, et c’est OK normalement.

  4. Aurélien dit :

    Un billet plein d’humour, merci !

  5. Tiens c’est marrant, sur mon firefox 3.5 la balise code qui englobe la balise video n’est pas interprété, du coup, ça me lance une vidéo vide :)

    ‘tain, 2022, j’ai eu peur sur le coup… Heureusement que florent était là :)

    Par contre, oui, ça sent le pâté pour la vidéo et l’audio…

  6. Un billet humoristique sur le HTML 5…

    Bruno Bichet a publié aujourd’hui un billet humoristique, voire sarcastique, sur le HTML 5. Ce billet est intitulé Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5. Régalez-vous !…

  7. Yves Van Goethem dit :

    Haaaa Bruno tu as oublié le point d’ironie(c’est mon nouvea joujou) à beaucoup de phrases.

    Plus sérieusement … On peut déjà utiliser HTML 5, ça pose pleins de problèmes biensur (genre IE : hack DOM, ou namespacing HTML nécessaire …), mais plein d’avantages aussi. Pour rappel, nous utilisons plein de langages et de spécifications qui ne sont même pas finalisée, un exemple très flagrant est CSS 2.1 qui vient de passer en Candidate Recommendation il y a à peine 3 mois.

    video et audio ne sont pas abandonnés, loin de là, les éditeurs sont juste incapables de se mettrent d’accord sur l’encodage à utiliser, Anthony Ricaud le résume sur webdevfr

    Ce serait bien de corriger/améliorer ton article pour éviter de propager des idées reçues ;)

  8. Josselin dit :

    Heureusement que les Mayas vont mettre tout le monde d’accord.

  9. […] Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5 Abonnez-vous à ces revues par ou par Découvrez les anciennes revues […]

  10. […] css 4 design Architecture de l'information appliquée aux sites web, webdesign et intégration HTML – CSS Skip to content A proposMa blogrollContactTrombinoscopes « Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5 […]

  11. Bruno Bichet dit :

    @Florent V. Merci pour toutes ces précisions. Je crois que je vais prendre le temps de faire une intégration en partant de html5 et voir ce que ça donne.

    Une dernière chose, pendant que tu es chaud sur le sujet : le doctype html 5 nous préserve bien du passage au mode quirk ?

  12. laurent dit :

    Il est ou le lien vers le reset de Bruno Bichet ?

  13. mow dit :

    Le HTML 5 peut il concurencer la technologie FLASH. Quelques reflexion : http://minurl.fr/reu

  14. truffo dit :

    Tout simplement énorme, mais bon personnellement, j’essaye d’y passer le plus vite possible, histoire d’emmener 2 navigateurs bien vieux aux oubliettes (IE 6 et IE7)

  15. […] (et CSS3) ne fait de plus en plus forte. Il y a quelques temps j'avais fait une tentative pour faire le point sur HTML5 et voir s'il ne s'agissait pas de vaporware vu les délais et les contraintes (absence de support […]

  16. madsenfr dit :

    J’ajouterais dans la liste des liens http://w3c.html5.free.fr qui offre une démonstration par l’exemple des nouvelles fonctionnalités HTML5 et de leur support dans différents navigateurs.

  17. Nico dit :

    La vraie question que ce blabla sur les dates m’amène : est-ce que la relative « lenteur » du W3C est bien un système adapté pour éditer ce qui fait le web (qui lui doit bouger extrêmement vite) ?

    Troll du vendredi loaded… Loading troll modules…

    P.S : je ne critique pas le W3C, j’ignore même totalement la quantité de boulot qu’il y a à abattre pour dire « telle spec est ok ».

  18. […] HTML5 — J’apprends avec stupéfaction que les propos que je tenais sur HTML5 dans Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5 n’étaient pas totalement à côté de la plaque ! Philippe Le Hégaret — Un membre du […]

  19. […] faudra encore attendre longtemps avant de voir ce genre d’exploits se renouveler, sachant que la feuille de route de la W3C concernant l’HTML5 court jusqu’en 2022 ! Vous aimerez sûrement […]

  20. […] Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5 Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ? […]

  21. […] Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ? Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5 […]

  22. Bruno Bichet dit :
    La date de 2022, c’est la date prévue pour le passage de Candidate Recommendation (le statut de CSS 2.1 par exemple) à celui de Recommendation. Il me semble qu’un des critères retenu pour ce passage est l’existence de deux implémentations complètes ou quasi-complètes de la recommandation candidate.

    ah!!!! Donc, c’est bien 2022 pour commencer seulement à mettre en place un script de détection (genre Modernizr) pour isoler les deux navigateurs qui auront implémenter les specs. Excuse-moi de ne pas utiliser Recommandation Candidate, mais je ne suis pas juriste :-D

    Je précise que le titre initial de ce billet était Quelques notes, beaucoup de liens (et un peu de mauvaise foi) sur HTML5 et puis après je me suis dit que ça se verrait bien que le billet était un peu perso sur les bords ^^ Mais ce qui va sans dire va mieux en le disant, alors je vais remettre le titre initial ;)

  23. Bruno Bichet dit :

    J’ai pas l’air comme ça, mais je suis déjà fan de HTML5 et puis maintenant que le groupe de travail sur XHML2 est sorti de la salle avant de terminer le boulot, j’espère que ce dialogue ne sera pas considéré comme une tentative réussie de voyance geekienne ;)

  24. Bruno Bichet dit :

    je ne suis pas spécialiste de l’audio/vidéo mais l’idée c’est de ne plus dépendre de solutions propriétaires pour afficher des pages web. Après d’un point de vue technique, vu la consommation mémoire des navigateurs actuels, le fait qu’il aurait pu intègrer des codecs aussi gourmands en ressources, ça me faisait un peu peur.

    Mais bon, d’ici 2022, tous les codecs audio/vidéo risquent d’être taxés par hadopu (de sous) pour financer la retraite de Lorie et de Julien Doré ;)

  25. Florent V. dit :

    Le problème pour les codecs? Brevets logiciels. Intégrer le support de AAC pour un appareil mobile coute environ 1 dollar en licences. Pour un logiciel (navigateur web) c’est peut-être moins, mais ça doit rester substantiel. Tu imagines Mozilla payer quelques dizaines de millions de dollars en licences, et rendre leur logiciel propriétaire tant qu’à faire (interdiction de le redistribuer)? Je ne parle pas des couts et restrictions juridiques des licences pour H264 (vidéo).

    La solution évidente peut sembler être l’utilisation de codecs libres, et dans un premier temps HTML 5 (brouillon) exigeait le support de Vorbis (audio) et Theora (vidéo). Sauf qu’il est possible que ces codecs enfreignent des brevets détenus par certaines sociétés, et que ces sociétés attendent juste qu’une entreprise avec plein de pognon (en gros: Apple, Microsoft ou Google) intègre un codec qu’ils pensent pouvoir attaquer pour sortir l’artillerie juridique.

    (Oui, les brevets logociels c’est mal, on l’a assez répété. Mais c’est comme ça.)

    Donc Apple intègre le support de audio et video comme une interface pour Quicktime, Mozilla et Opera tentent les codecs libres, et apparemment Google avec Chrome serait disposé à intégrer aussi bien H264/AAC que Theora/Vorbis (et donc paierait des licences pour les premiers et s’exposerait à des risques juridiques pour les seconds). Et, faute de consensus, HTML 5 ne dicte pas de codec standard.

  26. Florent V. dit :

    Ça passe mieux avec le «beaucoup de mauvaise foi».

    Il y a tellement de rants sur HTML 5 (autant que d’articles extasiés ;)) en ligne que lorsqu’on écrit «HTML 5 pas prêt avant 2022, mais c’est un scandale!» on peut parier que la quasi-totalité des utilisateurs vont le prendre pour argent comptant.

  27. Bruno Bichet dit :

    Je ne pensais pas qu’il fallait faire aussi une détection des lecteurs en fonction de leur sens de l’humour ^_^v Mais je retiens le point d’ironie qui me plait bien ;)

    Mais oui, je suis partant pour améliorer cet article sur les points les plus ambiguës ou susceptibles de créer plus d’incompréhension de compréhitude…

    C’est d’ailleurs ce qu’à essayé de faire Florent V., mais je n’ai pas vraiment été convaincu par son argumentation qui, au final, nous ramène toujours à 2022 pour espérer voir HTML5 se comporter selon les specs sur au moins deux navigateurs ( et dieu sait combien il existera de navigateurs dans 15 ans !).

    Mais je te rassures, malgré le cynisme et l’ironie, je suis à fond derrière l’esprit de HTML5, mais pour l’instant, je trouve que ça reste du vaporware et j’ai l’impression que la vérité est ailleurs : nous nous battons pour avoir de la sémantique, du jSon, du cache, etc. alors que les enjeux sont de savoir qui va dominer le web dans 20 ans. Nous assistons en simples spectateurs à des passes d’armes qui nous dépassent, on ne nous dit pas tout ;)

  28. Florent V. dit :

    «nous ramène toujours à 2022 pour espérer voir HTML5 se comporter selon les specs sur au moins deux navigateurs»

    Non mais attend, si on applique le même critère de validation finale à HTML 4… eh bien HTML 4 n’est PAS implémenté complètement par au moins deux agents utilisateurs, et donc il ne faut pas l’utiliser. Je ne te parle même pas de CSS 2.1. Et pourtant, bizarrement, on utilise du HTML 4 et du CSS 2.1 tous les jours. C’est-y pas fou ça?

    Ma gueulante vise justement à dénoncer cette incompréhension de la logique des standards industriels (et notamment des standards volontaires que sont les spécifications du W3C). Il y a une barre qui est mise très haut, mais ça ne veut pas dire que le standard est inutilisable tant que cette barre n’est pas atteinte.

    Rien ne t’empĉhe de faire du HTML 5 dès aujourd’hui, en te limitant si tu le souhaites aux aspects largement supportés. Par exemple, se contenter de la syntaxe simplifiée pour le doctype, l’indication du jeu de caractères via un élément meta, l’attribut type facultatif pour JavaScript et CSS sur les éléments script, link et style, etc. Ça apporte un peu de simplicité qui fait déjà plaisir. Ensuite tu peux jouer avec les premières implémentations de video et audio, et prévoyant un fallback. Un double encodage H264 et Theora permet d’avoir quelque chose de lisible certaines dernières versions de navigateurs (Firefox, Safari), à l’avenir par Opera et Chrome, et tu peux avoir un fallback sur un player flash simple qui utilise le fichier H264. C’est un peu fastidieux, mais d’expérience la vidéo avec un lecteur Flash c’est déjà très fastidieux (encodage FLV, code HTML complexe avec object, objects imbriqués, embed éventuellement, swfobject, bla bla).

  29. Bruno Bichet dit :

    J’ai ajouté un édit précisant que nous devrions pouvoir commencer à utiliser HTML5 comme on utilise aujourd’hui CSS 2.1 en 2012, et non pas en 2022.

  30. Bruno Bichet dit :

    Mayas ? Lapin compris ^_^

  31. Josselin dit :

    Ah mince, ma balise « trollHS » a été supprimée.

    Le calendrier maya se termine en décembre 2012 de notre ère et certains y voient la fin du monde, d’autres l’inversion du champ magnétique. Sujet d’actualité à la mode, un film nommé « 2012 » sortira dans précisément 4 mois (coïncidence avec mon post ?). Partant de cette hypothèse, on ne sera sans doute plus là pour faire joujou avec le HTML5.

    Mais n’y croyant que très peu, je vais quand même te donner ma très courte pensée sur le sujet original. Je pense que si l’on devait attendre qu’un logiciel, une spec ou quoi que ce soit d’autre dans l’informatique, soit opérationnel à 100% avant de pouvoir l’utiliser, on serait resté au stade d’avant guerre. Donc en ce qui me concerne, j’attendrai qu’une grosse minorité des navigateurs implémente le HTML5 sans même attendre la RC pour m’y mettre.

  32. Bruno Bichet dit :

    Je suis bien d’accord : dès lors que HTML 5 sera utilisable je suis sûr que beaucoup de gens l’utiliseront ^^ La question que je pose dans ce billet de manière un peu humoristique c’est dans combien de temps. J’ai déjà eu des éléments de réponses avec Florent V.

    D’ailleurs, si j’ai bien compris son tableau, cela signifie que nous pourront utiliser HTML5 comme nous utilisons CSS 2.1 non pas en 2012, mais en 2014, puisque à ce jour la RC de CSS 2.1 a déjà bénéficiée de deux ans d’implémentation de juillet 2007 à ajourd’hui, j’ai bon ?

  33. Florent V. dit :

    Non, raté. Tu as mal interprété ma réponse.

    Dans ma réponse, j’ai indiqué deux dates de publication prévues (octobre 2009 et 2012), et un type de date qui reste encore largement inconnu: les dates de sorties de nouvelles versions de navigateurs, pour peu que ceux-ci implémentent des fonctionnalités HTML 5.

    Je n’ai pas la moindre idée du rythme d’implémentation d’HTML 5 dans les années à venir. Mozilla, Apple, Google et Opera commencent à implémenter les nouveautés de HTML 5, mais pour Microsoft ça reste assez flou. Est-ce qu’on aura droit à un nombre significatif de nouveautés de HTML 5 dans IE 9? Est-ce qu’ils vont trainer et commencer vaguement à implémenter deux-trois trucs qui les arrangent dans IE 10? Difficile à dire.

    HTML 5 est conçu pour être rétrocompatible. C’est à dire que tout ce qui est dans HTML 4 et qui est actuellement supporté, voire tout ce qui n’est pas valide en HTML 4, qui est largement implémenté et qui est récupéré par HTML 5… eh bien tout ça est utilisable. On peut faire aujourd’hui du HTML 5, ne serait-ce que pour simplifier certains aspects prise de tête de HTML 4 (doctype, embed, éléments de type bloc dans les liens…).

    Ensuite, il faut procéder fonctionnalité par fonctionnalité. Pas «peut-on utiliser HTML 5?», mais «peut-on utiliser l’élément video de HTML 5?». Un peu comme CSS 3. Personne ne va prétendre que CSS 3 est «prêt», mais 1) CSS 3 est rétrocompatible donc tout code CSS 2/2.1 sera valide en CSS 3 (sauf rares exceptions) et 2) certaines fonctionnalités de CSS 3 sont déjà implémentées par au moins une partie des navigateurs.

    Ainsi, tu peux utiliser du text-shadow, box-shadow, la propriété opacity, et quelques autres. C’est pas toujours compatible (IE…), mais pour du progressive enhancement ça marche bien. Il y a aussi @font-face, qui est une fonctionnalité CSS 3 qui commence à être pas mal implémentée (IE, Safari 3, Chrome 2, FF 3.5, Opera 10). Enfin, dernièrement je suis sur un projet no-IE6 et j’utilise par moment les sélecteurs CSS 3… implémentés dans tous les navigateurs dont IE 7!

    Donc ça se gère au cas par cas, et il faut se tenir au courant des évolutions techniques pour savoir ce qui est faisable ou pas, en fonction des objectifs et contraintes de compatibilité notamment. On fait déjà comme ça pour CSS 3 (enfin j’espère que tu as commencé à te pencher sur la question ;)), et ça va être pareil pour HTML 5.

    Désolé s’il te faut absolument une date, il est tout simplement impossible de répondre dans l’absolu. Tout ce que je peux dire, c’est:

    Intéressez-vous à HTML 5, surtout à partir de la fin de cette année (autant attendre la publication du Last Call). Commencez à l’utiliser progressivement, fonctionnalité par fonctionnalité, dans les années qui viennent.

    Je soupçonne qu’en 2022 on fera du HTML 6… ou plus du tout de HTML peut-être.

  34. Josselin dit :

    Je m’étais posé la question aussi mais n’avais pas eu le temps de vérifier. C’est chose faite et il semblerait que le DOCTYPE HTML5 fait bien passer IE6 en mode Standard (je n’ai testé que le modèle de boite).

  35. Josselin dit :

    Je viens de faire un autre test du mode rendu sur IE 6 et 7 avec le DOCTYPE HTML5 : Les marges automatiques sont OK, hallelujah !

Laissez un commentaire

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Les commentaires sont publiés sous votre pleine et entière responsabilité et ne doivent pas contrevenir aux lois et règlementations en vigueur. Les propos racistes ou antisémites, diffamatoire ou injurieux, divulguant des informations fausses, relatives à la vie privée d'une personne ou utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteurs ne sont pas les bienvenus et seront modérés sans modération.

Merci d'être constructif et n'oubliez pas : « sans la liberté de ramer il n'est point d'éloge flotteur ! »



Colophon

CSS & Webdesign est une publication irrégulomadaire à tendance hebdomadaire
éditée par Bruno Bichet qui carbure à WordPress et au café équitable.
Tous droits réservés © 2006 - 2011.

Contactez l'auteur du site