Navigateurs, DOCTYPE et Standards : mais que fait le Capitaine "Quirk" !

Rigueur. Et passion !

Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ?

Le blog de l'intégrateur web

Navigateurs, DOCTYPE et Standards : mais que fait le Capitaine "Quirk" !

A List Apart nous gâte : pas moins de deux articles polémiques publiés le même jour sur la question délicate de la compatibilité des navigateurs avec les recommandations du W3C pour aborder le futur du développemenet web sereinement… ou pas !

L’est pas frais ton DOCTYPE…

Le premier article écrit par Aaron Gustafson Beyond DOCTYPE: Web Standards, Forward Compatibility, and IE8 cherche à promouvoir l’idée selon laquelle la reconnaissance des standards par le navigateur ne peut plus passer par le DOCTYPE et qu’il est nécessaire de mettre en place un mécanisme pour cibler les versions des navigateurs compatibles avec les sites web.

T’sais c’qui t’dit, mon DOCTYPE ?

Le second From Switches to Targets: A Standardista’s Journey est écrit par Eric Meyer qui s’insurge contre le retour en catimini de la détection des navigateurs qui ferait un come back sur le devant de la scène après avoir été éradiquée du web « moderne ».

Mon humble avis sur la question

A mon sens – et sans entrer dans le détail des arguments de l’un ou l’autre – le point de vue d’Aaron aurait le mérite d’être mieux compris par les intervenants de la chaine des métiers du web grâce au côté « officiel » et concret du mécanisme mis en place, qu’il s’agisse de la création d’une nouvelle balise meta, d’une approche basée sur la syntaxe des commentaires conditionnels, d’un genre de prologue XML ou même d’un profil HTML.

En revanche, l’approche défendue par Eric Meyer à le mérite de la transparence : les navigateurs s’adaptent aux recommandations autant que faire se peut, tandis que – dans la mesure du possible – les concepteurs de sites web sont libres d’explorer les dernières technologies pour peu que leurs sites web se dégradent harmonieusement dans les navigateurs plus anciens.

Bref…

Tout ça risque de faire l’objet de discussions enflammées dans la « devosphère », d’autant plus qu’il peut même y avoir matière à débat entre les notions d’améliorations progressives et de dégradations harmonieuses

Mind the step!

Articles sur le même sujet

PS : Le respect de la vie privée sur internet est important : j'ai décidé d'échanger mon bouton Like de Facebook par un bouton Faire un don de Paypal car
Il n'y pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour (Jean Cocteau) ;) Merci d'avance.



2 commentaires pour “Navigateurs, DOCTYPE et Standards : mais que fait le Capitaine "Quirk" !”

  1. burningHat dit :

    « Va y avoir du sport… mais moi j’reste tranquille » <- c’est le refrain qui m’est immédiatement venu à l’esprit en lisant ça :p

  2. Bruno Bichet dit :

    @burninHat > lol, oui, c’est un peu ça. A mon avis un débat à surveiller de près. J’ai presque failli me lancer dans la traduction de l’article de Aaron, et puis quand je me suis aperçu qu’E. Meyer n’était pas en reste, je n’ai pas eu le courage ^_^v



Colophon

CSS & Webdesign est une publication irrégulomadaire à tendance hebdomadaire
éditée par Bruno Bichet qui carbure à WordPress et au café équitable.
Tous droits réservés © 2006 - 2011.

Contactez l'auteur du site