Google, le PR fouettard !

Rigueur. Et passion !

Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ?

Le blog de l'intégrateur web

Google, le PR fouettard !

Je twittais il y a peu que je préfèrais largement la Google Dance à la Tektonik… Mais c’était bien avant de perdre un point de PageRank, en passant de PR6 à PR5. Certains pensent qu’il s’agit d’une sanction contre les blogs ou les sites vendant leur PR au plus offrant (voire à tous ceux qui en veulent, comme ici). D’autres pensent que ce n’est qu’un ajustement sans lien (c’est le cas de le dire) avec des mesures de rétorsion à l’encontre des trafiquants de PageRank.

Pour ma part, j’ai l’intuition qu’il y a peut-être un rapport avec le rachat de Feedburner par Google : le PR serait ainsi corrélé avec le nombre d’abonnés aux flux RSS. A mettre en rapport avec le fait que les webmaster’s tools permettent également d’en savoir un peu plus sur lecteurs de flux RSS (en dehors de feedburner).

Ce qui permettrait au PageRank de rester un champion de démocratie en faisant d’une pierre deux coups : garder la pureté de l’algorithme du PageRank et introduire ce putain de facteur humain si gênant pour élaborer un indice de pertinence pour les SERP.

D’un côté, donc, le PR calculé mathématiquement comme la probabilité de tomber sur un site en suivant des liens au hasard et amendé par l’introduction de la variable readers des flux RSS (feedburner et autres). Le nombre d’abonnés est peut-être le chainon manquant entre le PageRank et le TrustRank.

Une autre idée pour expliquer cette évolution du PageRank : Google tiendrait compte du nombre de fois où un site apparait dans les SERP sur une requête donnée et le nombre de fois où le site est cliqué. C’est le principe du ClickRank que j’ai abordé dans le cadre de la mesure d’audience et en tant que billet autonome sur Notorious Blog en privilégiant le thème écrire pour les moteurs de recherche.

Puisque je suis dans l’auto-promotion, je vous propose la lecture de Google de A à Z où j’analyse les premiers résultats du moteur pour chaque lettre de l’alphabet (un travail de folie quand j’y repense).

En tout cas, si Google n’y a pas encore pensé, je lui échange les idées présentes dans ce billet contre un lien dans le footer de google.fr !

PS : On ne peut pas non plus exclure la mauvaise manip’ du stagiaire : « et si je clique là, ça fait quoi… » ou encore la prise de pouvoir des volatiles sur les ingénieurs…

Articles sur le même sujet

PS : Le respect de la vie privée sur internet est important : j'ai décidé d'échanger mon bouton Like de Facebook par un bouton Faire un don de Paypal car
Il n'y pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour (Jean Cocteau) ;) Merci d'avance.



10 commentaires pour “Google, le PR fouettard !”

  1. spawnrider dit :

    Pour ma part, je suis passé de PR 0 à 4/5. Je suis bien content de cette petite google dance ;) ça ne peut pas plaire à tous le monde, ça c’est sûr !

  2. Bruno Bichet dit :

    Je suis bien content pour toi ;) Sinon, j’ai perdu 1 point avec ce blog, mais j’en ai gagné 4 pour Notorious Blog :) Alors l’un dans l’autre…

  3. Idem Bruno, retour en PR5 de l’ajblog et passage à PR 4 de Glooland.

  4. Francis dit :

    Désolé Bruno pour cette baisse… Dis-toi que d’autres ont connu pire !! :mrgreen:

    PS: il est passé où le subscribe to comments ?? Hein ??? ;-)

    Bye

  5. Bruno Bichet dit :

    @francis : c’est clair, mais c’est pas grave. De toutes manières, je ne suis pas loin de « spouffer-cloaker » Google pour le backlister un de ces quatre :D

    @Aymeric, bienvenue au club des PR -= PR :(

  6. loïc m. dit :

    Moi, je comprends pas pourquoi mon site à un PR4.. franchement je comprends pas…

  7. […] j’ai l’habitude de danser avec Google, à défaut de danser la Salsa. Retour sur les fluctuations de PR sur mes sites […]

  8. Juan dit :

    Votre blog est très interessant, mais difficile à lire, je trouve que le texte gris employé est beaucoup trop clair et ne ressort pas bien sur le fond blanc. C’est un détail, mais bon ! Merci quand même pour tous vos articles

  9. Bruno Bichet dit :

    @Juan > J’ai remarqué une fois que cette couleur ressortais assez mal, mais je pensais qu’il s’agissait d’un cas isolé :( Comme la lisibilité n’est pas un détail, je viens juste de modifier la couleur du texte pour augmenter le contraste. Dites-moi si vous voyez une amélioration ou non. Merci encore et à bientôt ;)

    @loïc > C’est sûrement une façon pour Google de te féliciter de ne pas vendre de liens :D

  10. Bruno Bichet dit :

    @Juan > pour la couleur du texte qui est trop grise, je crois que je viens de comprendre : c’est que tu dois être sous Internet Explorer 6 ou 7 ^^ Franchement, je ne sais pas pourquoi, mais cette couleur ne passe pas lorsqu’elle est utilisée dans les billets en dehors des liens. Je ferais 2 ou 3 tests pour voir si ce n’est pas une question d’héritage de la propriété color…

Laissez un commentaire

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Les commentaires sont publiés sous votre pleine et entière responsabilité et ne doivent pas contrevenir aux lois et règlementations en vigueur. Les propos racistes ou antisémites, diffamatoire ou injurieux, divulguant des informations fausses, relatives à la vie privée d'une personne ou utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteurs ne sont pas les bienvenus et seront modérés sans modération.

Merci d'être constructif et n'oubliez pas : « sans la liberté de ramer il n'est point d'éloge flotteur ! »



Colophon

CSS & Webdesign est une publication irrégulomadaire à tendance hebdomadaire
éditée par Bruno Bichet qui carbure à WordPress et au café équitable.
Tous droits réservés © 2006 - 2011.

Contactez l'auteur du site