Gérard M'Ajax, mashup et web 2.0

Rigueur. Et passion !

Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ?

Le blog de l'intégrateur web

Gérard M'Ajax, mashup et web 2.0

La magie m'Ajax Un mashup est un site web qui utilise le contenu de plusieurs sources pour créer un service totalement nouveau. Le tout devient supérieur à l’ensemble des parties qui le compose, ou pour dire les choses plus simplement : 1 + 1 = 3 ! Ce concept de mélange, de mixage (voire de recyclage), suit de près celui de web 2.0, à croire que sans le premier, le second n’existerais pas. A moins, bien entendu, que ça ne soit l’inverse… Dans tous les cas, la formule est simple : Mashup Web = API (A) + API (B)…

Mashup ? Articulez, on ne vous comprend pas…

Autrement dit, c’est de l’agrégation de contenu exogène. Vous l’aurez compris, les définitions ne manquent pas, tout comme le nombre de sites permettant à l’utilisateur de réunir et d’organiser à sa guise dans une page web du contenu provenant d’autres sites web.

C’est assez large. Néanmoins, parmi la multitude de services nouvelle génération, j’ai dégagé pour vous trois tendances qui regroupent la majeure partie de l’offre actuelle en matière de web 2.0 :

Google Maps + Flickr = Earth Album

Les sites qui vous proposent un contenu spécifique comme Earth Album. Sur ce site vous parcourez le monde visuellement grâce à l’API Google Maps, en regardant les photos les plus appréciées du site Flickr en relation avec la zone géographique sur laquelle on a cliqué. Très cool. Un clic sur une des vignettes affiche une photo en grand format que l’on peut déplacer sur la carte.

Dans le même registre : Celebrity Ranker, Liveplasma, Organize Home Library

Actualités + Participation = Wikio

Les sites qui vous demanderont de participer à la création du contenu. Dans wikio le contenu provient de l’extraction automatisée d’actualités à partir de nombreuses sources d’information et des soumissions spontanées d’articles de la part des internautes.

Pour finir, c’est le vote des visiteurs en faveur de tel ou tel article ou catégorie qui qualifie le contenu. A noter qu’un espace Mon Wikio vous propose de personnaliser votre page avec les thèmes qui vous intéressent le plus.

Dans le même registre : Scoopeo, Fuzz, Digg, et coup de cœur pour l’excellent Tutmarks.

Flux RSS + Modules = Netvibes

Les sites permettant d’organiser des contenus hétérogènes. Dans une application comme Netvibes, vous piochez dans une bibliothèque de contenu (flux RSS), de web services ou de mini applications à utiliser en ligne sous forme de modules.

Dans ces modules on trouve de tout : post-it, todolist, calendrier, recherche internet, bookmarks en ligne dont notamment Blogmarks ou del.icio.us qui sont elles aussi des applications web 2.0…

Un outil de recherche de module API pour chercher votre bonheur dans l’écosystème Netvibes est même disponible ! Ca va des grilles de Sudoku, à une version spécifique de MSN.

Une fois installés, ces services vous suivent à chaque connexion : pratique quand on change souvent d’ordinateur, ou tout simplement quand on veut tout avoir dans le même onglet Firefox.

Pour d’autres informations concernant le web 2.0 et Netvibes en particulier, cf. le billet Walk like an ajaxian.

Dans le même registre : Accueil personnalisé de Google, Google Reader ou Webwag.

Et sous le capot, c’est comment ?

Le web 2.0 c’est aussi pas mal de technique. D’abord, pour qu’on puisse dire d’un service ou site qu’il est «web 2.0», il doit carburer à l’Ajax. L’utilisateur doit vraiment avoir l’impression d’être au cinéma : de l’action, des effets fan.tas.ti.culo.us pilotés par des véhicules prototypes tout terrain…

Pas de temps mort ? Oui, grâce à l’objet XMLHttpRequest, mon navigateur est devenu hyperactif : il fait des va-et-vient sur la toile sans que je m’en aperçoive. En gros, ce n’est plus la peine d’attendre la réponse du serveur pour voir sa commande arriver sur un plateau. Reste la note. Mais chut… Il parait que cette fois encore, c’est la bulle qui paie !

Articles sur le web 2.0
http://www.fredcavazza.net/…
Web 2.0 : une première définition ?
http://xmlfr.org/actualites/…
Entre mythes et réalité qui accompagnent le dernier sujet à la mode.
http://www.internetactu.net/…
Qu’est-ce que le web 2.0 ?
l’Ajax facile avec XMLHttpRequest
http://xhrconnection.sutekidane.net
XHRConnection est une classe qui permet de simplifier l’utilisation de l’objet XMLHttpRequest.
http://qwix.media-box.net/…
XmlHttpRequest et PHP
http://www.sutekidane.net/…
Créer un moteur de recherche avec XmlHttpRequest et PHP

Articles sur le même sujet

PS : Le respect de la vie privée sur internet est important : j'ai décidé d'échanger mon bouton Like de Facebook par un bouton Faire un don de Paypal car
Il n'y pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour (Jean Cocteau) ;) Merci d'avance.



5 commentaires pour “Gérard M'Ajax, mashup et web 2.0”

  1. clem dit :

    Je savais pas du tout ce que c’était que le Mashup, merci.

  2. Cap° dit :

    Encore un billet fort intéressant. Je connaissais déjà plus ou moins des sites dit "mashup" sans vraiment le savoir !!! Du style site d’archives de tutoriaux, dans le même style que Tutmarks. Au passage ce genre de site existe depuis pas mal d’année sur la toile sous une forme peut être un peu différente mais reprenant le même concept… Alors dire que le "mashup" est quelques chose d’assez récent dans la ligné du web 2.0, c’est une réflexion que je ne me risquerais pas à faire :D !!!!

  3. Certes, les sites d’archives de tutoriaux ou de news existaient avant le web 2.0. Ce qui est nouveau, c’est la participation des visiteurs : on peut être producteur de contenu ou bien "qualificateur" de contenu grâce aux différents système de vote. Je ne dis pas que c’est mieux qu’avant, et à plusieurs égards, c’est même parfois moins bien, puisque ça encourage les comportements moutonnier. Mais globalement, je trouve que le solde est positif ;)

  4. Cap° dit :

    Le problème venant de la participation active des visiteurs, peu assez vite engendrer un foisonnement d’article pas forcément pertinant (je parle surtout pour les sites de tutoriaux). Du coups les informations intéressante sont noyé dans la masse et passer à la trape… Heureusement le système de vote aide quelques fois à faire la diffirence entre les articles, mais encore une fois ce vote est fait par les visiteurs qui ne sont pas non plus forcément apte à juger de la qualité de l’article.

  5. Les irresponsables du WEB2.0 Y a un truc quand même qui me gêne avec ces sites, c’est la dilution des responsabilités. En effet le tenancier du site est normalement responsable des contenus publiés. Mais avec l’apport des WEB2.0-API, une part non négligeable du site est…



Colophon

CSS & Webdesign est une publication irrégulomadaire à tendance hebdomadaire
éditée par Bruno Bichet qui carbure à WordPress et au café équitable.
Tous droits réservés © 2006 - 2011.

Contactez l'auteur du site