Feedburner — Holly Hits, my feed is reach!

Rigueur. Et passion !

Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ?

Le blog de l'intégrateur web

Feedburner — Holly Hits, my feed is reach!

Si vous éditez un blog, vous publiez un flux RSS. Un flux (feed) est un format qui permet aux internautes de s’abonner à vos articles. Plus précisément, Feedburner vous laisse choisir une adresse unique pour votre flux RSS ou Atom indépendamment des changements qui peuvent survenir (changement de plate-forme, exclusion d’une catégorie de votre flux, etc.). Cette adresse fixe pourra être utilisée par vos lecteurs pour suivre vos articles via un agrégateur de flux. Feedburner, c’est aussi un grand nombre de concepts qui ne sont pas toujours faciles à comprendre malgré la clarté du site et les nombreuses explications sur les services proposés. Et pour cause : à service nouveau, vocabulaire nouveau, et qui plus est, en anglais. La partie émergée de l’iceberg Feedburner, c’est le compteur que l’on voit affiché sur de nombreux blogs. Ce compteur affiche sobrement le nombre de… de quoi déjà ?

Qu’est-ce qu’un abonné Feedburner ?

Dans la terminologie Feedburner, le nombre d’abonnés (Subscribers) est :

> Une mesure du nombre de souscriptions individuelles à votre flux RSS. Le calcul des abonnés Feedburner est une estimation basée sur le nombre de fois où votre flux a été demandé au cours des dernières 24 heures.

> Le nombre d’abonnés provient de l’analyse des différents agrégateurs et lecteurs de flux RSS qui envoient quotidiennement des requêtes sur un flux RSS. Les navigateurs ou les robots qui accèdent à votre flux ne ne sont pas pris en compte.

> Pour compter les abonnés, Feedburner met en correspondance les adresses IP et les agrégateurs de flux, puis tient compte de la multitude des lecteurs, agrégateurs ou robots actuellement sur le marché pour faire des déductions supplémentaires.

> Le nombre d’abonnés à un flux RSS pour un jour donné ne représente qu’un simple point dans le temps et ne s’additionne pas avec celui de la veille ou de n’importe quel autre période.

Modifier les paramètres d’affichage du compteur Feedburner

Le terme consacré par Feedburner est abonnés (Subscribers), mais il est possible de trouver des compteurs affichant un autre terme, comme **lecteurs (readers) ou « inscrits comme c’est le cas sur mon blog. Ce terme est personnalisable à condition qu’il entre dans le faible espace alloué.

L’insertion complète d’un compteur Feedburner s’effectue en plaçant le code suivant dans votre gabarit de page :

Nombre d'abonnés Feedburner

Parmi les variables accessibles, on trouve la couleur de fond bg, la couleur du texte fg, l’animation optionnelle du compteur anim et l’intitulé du compteur label.

Tous ces paramètres — à l’exception du label — bénéficient d’une interface WYSIWYG dans Espace d’administration -> Onglet *Publicize -> Services FeedCount.

My feed is reach!

En tout état de cause, il ne faut pas confondre les abonnés avec les lecteurs. Seule une partie des abonnés va entreprendre une action sur le flux. Pour connaitre le nombre de fois où vos articles ont été lus, il faut se reporter au nombre de Reach :

> C’est le nombre total de personnes qui ont interagit avec votre contenu en lisant les articles dans leur agrégateur ou en cliquant sur un titre pour se rendre sur votre site web.

> Par ailleurs, certaines personnes prennent connaissance de votre contenu sans pour autant être abonnés. Par exemple, vos articles sont accessibles depuis les moteurs de recherche de flux ou sur les sites de news agrégeant plusieurs sources de flux RSS, dont la vôtre.

> Le nombre de reach tient compte de l’ensemble de ces groupes d’utilisateurs pour que vous ayez une idée précise de votre audience.

Holly Hits!

Lorsque les visiteurs s’arrêtent sur votre site, il se peut qu’ils cliquent sur la fonction de souscription aux flux RSS intégrée à leur navigateur. Quand cela se produit, Feedburner compte un Live Hit :

> Dans la partie administration de votre compte, la page Analyse -> Live Hits montre le temps qui s’est écoulé pour comptabiliser les 25 derniers Hits concernant votre flux RSS. Lorsque ce nombre est inférieure à 25 Hits, la totalité des Hits est affichée.

> Les Hits ne correspondent pas toujours à des abonnés, mais il ont leur importance, notamment lorsqu’ils proviennent d’un navigateur. Les visiteurs qui cliquent sur un lien de souscription sur votre site web ou qui découvrent votre flux dans une moteur de recherche sont des abonnés potentiels.

> Même s’ils ne sont pas comptabilisés comme abonnés, ils ont néanmoins été exposés à votre flux, chose dont Feedburner tient compte sous la forme de Hits. Et puis, le moment viendra peut-être où — happés par votre contenu — ils continueront leur lecture dans un agrégateur et seront considérés comme des abonnés.

Analyser (Analyze)

Cette partie s’articule autour de Feed Stats et Site Stats. Notez que le premier est activé par défaut et concerne les accès aux flux RSS, alors que le second implique l’installation d’un script dans vos pages pour vous fournir des statistiques de mesure d’audience classiques. A noter la présence d’un tracker de liens sortants, ce qui est assez rare dans les outils gratuits.

Feed Stats

  • Abonnés (Subscribers) — Graphique récapitulatif du nombre d’abonnés sur 1 jour, 7 jours, 30 jours ou sur toutes les périodes. Affichage des différents agrégateurs utilisés, nombre d’abonnés par e-mail, navigateurs web et des robots accédant à votre flux.

  • Hits en cours (Live Hits) — les 25 derniers Hits avec l’heure, l’agrégateur ou le navigateur utilisé et le pays.

  • Eléments concernés (Item Use) — Liste des articles (pages) effectivement lu dans l’agrégateur, avec le nombre de fois où cet article à donner lieu à une visite sur le site.

  • Usage frauduleux ? (Uncommon Uses) — Affiche la liste des sites qui affichent le contenu de votre flux RSS. Il s’agit à priori d’usage frauduleux. Il reste néanmoins possible de cocher une case pour indiquer à Feedburner les sites que vous approuvez.

A noter la possibilité d’exporter les données dans les formats Excel ou CSV.

Site Stats

Service classique pour connaitre les statistiques d’accès à votre site. Rien à signaler à part le calcul des liens sortants qui permet de savoir sur quels liens vos visiteurs ont cliqués.

  • Visiteurs (Visitors),
  • Pages,
  • Sites référents (Incoming),
  • Liens sortants (Outgoing).

Optimiser (Optimize)

Feedburner ne se limite pas à fournir des statistiques ou à afficher le compteur pour connaitre le nombre d’abonnés. L’onglet Optimize propose une quinzaine de services et des options à tire-larigot pour gérer vos flux RSS et leur apporter un supplément d’âme.

Pour commencer, vérifiez que votre flux s’affiche correctement grâce à ses deux options. Pas la peine d’y passer deux heures, non plus ;)

  • Flux RSS (Feed) — Il s’agit d’une vue brute de décoffrage de votre flux RSS (mais parfaitement lisible) sans style et sans les modifications apportées par les services Feedburner.

  • Source XML (XML Source) — C’est le code source XML que Feedburner fournit à vos abonnés. C’est ici que vous pourrez voir la modifications des préférences, l’activation ou la désactivation de services ou encore la mise-à-jour de la source de votre flux.

Les services Feedburner

Chaque service bénéficie d’une courte présentation, des options disponibles et enfin d’un bouton activé ou désactivé.

  • BrowserFriendly (facilite les abonnements) — Vos abonnés potentiels pourront prévisualiser et s’abonner à vos flux textes ou vidéo (podcasts). Le service applique un formatage visuel clean sur le XML brut de décoffrage pour améliorer la lisibilité de votre flux dans la plupart des navigateurs modernes.

  • SmartCast (réglages podcasts et iTunes) — Rend possible le podcasting pour les flux qui ne sont pas compatibles avec les balises enclosures. Mettez des liens vers des fichiers MP3, des vidéos, des images, etc. et SmartCast créera les balises enclosures automatiquement. Possibilité d’ajouter des éléments pour enrichir et détailler vos flux dans le répertoire de podcasts d’iTunes et les sites utilisant Yahoo! Media RSS

  • SmartFeed (assurer une compatibilité maximum) — Atteignez l’audience la plus large possible en publiant un simple flux RSS sur votre site ou votre blog. Convertissez votre flux à la volée dans un format (RSS ou Atom) compatible avec les lecteurs de flux de vos visiteurs.

  • FeedFlare™ (Ajoutez de l’interactivité dans chaque billet) — Permettez à vos abonnés des moyens simples d’envoyer des e-mail, de taggué, de partager, et d’agir positivement sur le contenu que vous publier grâce à l’inclusion d’une quinzaine de services (envoyer un e-mail à un ami ou à l’auteur, Delicious, Facebook, Stumble it, etc.). FeedFlare™ consiste en l’ajout d’un petit footer en bas de chaque billet afin de vous aider à distribuer, informer et créer une communauté autour de votre contenu.

  • Link Splicer — Partagez votre collection de liens ! Intercaler dans votre flux RSS, le flux RSS de vos bookmarks : Delicious, Furl, Bloglines Clip Blog, My web 2.0, Digg, ma.gnolia en indiquant simplement votre nom d’utilisateur pour le service concerné. Possibilité de placer les liens une fois par jour ou après chaque ajout de liens.

  • Photo Splicer — Même chose pour les images hébergées sur Flickr, Buzznet ou Webshots, les visuels les plus récents en premier. Possibilité de choisir le nombre de visuels à inclure, ou de restreindre l’affichage à certains tags (plusieurs tags possibles).

  • Geotag Your Feed (géolocalisez votre flux) — Donner la latitude et la longitude (ou le code postal si vous résidez aux USA) de l’endroit d’où vous rédigez vos billets et le service ajoutera les tags geo:lat et geo:long conformément aux spécifications RDF du World Geodesic Survey.

  • Feed Image Burner — Donnez des couleurs à votre flux en plaçant une image dans votre flux. Elle apparaitra dans la plupart des lecteurs RSS. Ce service ajoute la balise HTML image dans votre flux avec un lien qui pointera sur l’adresse de votre choix. La plupart des lecteurs RSS affiche cette image dans les vues individuelles ou groupée des billets. Si vous spécifiez votre propre image, évitez de dépasser une largeur ou une hauteur de 144 pixels.

  • Title/Description Burner — Le titre et la description de votre flux de vous convient pas ? Ou pire encore, votre CMS ne vous permet pas de modifier ces valeurs ? Ce service vous sortira de ce guépier en troquant la grisaille de votre title ou de votre description avec vos pétillantes valeurs à vous.

  • Convert Format Burner — Neuf parfums pour le format RSS et maintenant deux de plus avec Atom… Qui a le temps de garder une trace de tout ça ? Feedburner, bien sûr ! Laissez-nous convertir votre flux dans un des formats suivants : RSS 2.0, RSS 1.0, Atom 0.3 et Atom 1.0.

  • Content Type Burner — Le type MIME (Content-Type) attribué par défaut à votre flux Feedburner est identique à la source de votre flux originel. Vous pouvez utiliser ce service pour modifier cette information pour quelques chose de plus approprié comme application/xml, text/xml, application/rdf+xml (RSS 1.0), application/rss+xml (RSS 2.0) ou encore application/atom+xml (Atom). Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, c’est que vous devriez laissez ce service inactif.

  • Summary Burner — Il se peut que vous désiriez proposer seulement les premiers mots de vos articles dans votre flux RSS. Ce service vous permet de choisir le nombre de mots à afficher et de rédiger un message pour inciter vos lecteurs à se rendre sur votre site pour continuer la lecture.

  • Event Feed — Utilisez votre flux en provenance de upcoming.org, de Google Calendar, etc. pour rechercher les dates de vos événements et réarranger en conséquence les éléments de votre flux pour les placer dans l’ordre de votre calendrier. Bonne intégration avec BuzzBoost!

  • Tickerize — Votre flux RSS a un rapport avec la finance ? Si oui, vous devriez être intéressé par ce service : chaque fois que vos articles feront référence à des valeurs en lien avec les marchés d’échanges US entre parenthèse (GE) ou (YHOO), ces données seront indexés spécifiquement par les agrégateurs de flux financiers.

  • Amazon ID Burner — Gagnez du temps lorsque vous faites des liens vers Amazon.com en insérant automatiquement dans votre flux, votre identifiant Amazon lorsque vous faites référence à un produit du catalogue

Conclusion

J’espère vous avoir donné un bon aperçu de ce que peut vous apporter Feedburner. N’oubliez pas qu’il reste encore beaucoup à découvrir. Le fait que le nombre d’abonnés serve de base pour la mise en place de classement rend indispensable une bonne compréhension des concepts et de ce qu’ils impliquent.

PS : Je suis preneur de toute information complémentaire concernant les flux RSS en général et Feedburner en particulier pour enrichir cet article !

Articles sur le même sujet

PS : Le respect de la vie privée sur internet est important : j'ai décidé d'échanger mon bouton Like de Facebook par un bouton Faire un don de Paypal car
Il n'y pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour (Jean Cocteau) ;) Merci d'avance.



12 commentaires pour “Feedburner — Holly Hits, my feed is reach!”

  1. Lio dit :

    Très très très bon article.

    Je viens de m’inscrire à Feedburner et j’étais un peu perdu dans toutes ces options très anglophones. Peut-être devrais tu parler aussi de MyBrand qui est un outil non négligeable ;)

  2. Bravo Bruno, super article très complet.

  3. Bruno Bichet dit :

    @Lio: Très juste. Il reste beaucoup à dire sur Feedburner, et je n’ai d’ailleurs survolé que les deux premiers onglets du site « Analyse » et « Optimize » et il reste « Publicize », « Monetize » et « Troubleshootize », ce qui laisse de la marge.

    Je pense que je continuerai ce tour des fonctions de FB et je parlerai de MyBrand aussi à l’occasion.

    @David Le Faucheur: Merci ! Pas si complet, comme tu peux le constater en lisant ma réponse juste au dessus ;))

  4. TSPS dit :

    Deux jours que je l’attend depuis ton annonce sur Jaiku celui-là. :p

    Mais ça valait le coup, j’avoue n’avoir jamais vraiment pris en main FB…

  5. Edouard dit :

    Encore un article très intéressant !

    Merci et bonne continuation ! :)

  6. MathG on dit :

    Il n’y a pas, mais largement plus que le principal! Merci d’avoir levé quelques ambiguités. Et hop dans l’agrégateur.

  7. michbellegeek dit :

    Bonsoir, BRAVO, bel article très complet, j’ai enfin compris certaines options qui jusqu’à présent étaient restées dans le brouillard! Je reste cependant mitigée quant à l’efficacité de Feedburner, en effet, depuis 3 semaines environ, mes flux ne se mettent plus à jour correctement (par exemple dans le gadget de signature des mail, dans la page « relire un article ».. J’ai essayé de replacer mon flux original (blogger) mais pareil, ça coince. si tu as une idée ou une expérience dans ces soucis, merci de me donner des pistes. Bonne soirée.

  8. […] Les blogs les plus lus selon le nombre de lecture du flux RSS (Reach), le nombre de Hits, le nombre d’abonnés et l’activité. En savoir plus sur les flux RSS et Feedburner. […]

  9. Je viens justement de me lancer dans Feedburner. Merci beaucoup pour toutes ces informations.

  10. Eleonora dit :

    Je me suis inscrite depuis 2 jours sur feedburner et je viens de lire avec passion ton article…par contre, je cherche sur le net comment changer cette histoire de fuseau horaire…Je trouve dommage que le billet ne sera lu que le lendemain par exemple, alors qu’on attend une réaction à chaud…Je te remercie de ton aide…à bientôt !!!!

  11. […] Dans WordPress, il est possible de choisir de publier le flux complet ou un extrait. Or, jusqu’à peu, les flux passant sous les fourches caudines de Feedburner restaient entier même si l’on choisissait l’extrait dans les options de WordPress. Il semble que l’on puisse maintenant tronquer le flux depuis les serveurs de Feedburner > Optimize -> Summary Burner. Plus d’information sur Feedburner avec l’article Feedburner — Holly Hits, my feed is reach! […]

  12. […] Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ? Feedburner — Holly Hits, my feed is reach! […]

Laissez un commentaire

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Les commentaires sont publiés sous votre pleine et entière responsabilité et ne doivent pas contrevenir aux lois et règlementations en vigueur. Les propos racistes ou antisémites, diffamatoire ou injurieux, divulguant des informations fausses, relatives à la vie privée d'une personne ou utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteurs ne sont pas les bienvenus et seront modérés sans modération.

Merci d'être constructif et n'oubliez pas : « sans la liberté de ramer il n'est point d'éloge flotteur ! »



Colophon

CSS & Webdesign est une publication irrégulomadaire à tendance hebdomadaire
éditée par Bruno Bichet qui carbure à WordPress et au café équitable.
Tous droits réservés © 2006 - 2011.

Contactez l'auteur du site