Lancement de Dotpress.fr «point presse» de vos communiqués d’entreprise

Rigueur. Et passion !

Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ?

Le blog de l'intégrateur web

Lancement de Dotpress.fr «point presse» de vos communiqués d’entreprise

Je viens de lancer mon nouveau site spécialisé dans la publication de communiqués de presse pour les entreprises et les particuliers. Encore un site pour publier des communiqués de presse ? Oui, mais à la mode de Bruno les bons tuyaux, c’est-à-dire avec un plus-produit aussi simple qu’innovant : réécrire les communiqués de presse pour publier des articles originaux. Autrement dit, je mets en ligne sur Dotpress.fr des contenus non dupliqués (ce qui est plutôt rare car le CP est généralement envoyé à l’identique aux journalistes). L’objectif est d’être bien référencé par les moteurs de recherche pour donner le maximum de Link Juice aux liens qui pointent vers les contenus «corporate» que l’on me confie.

Dotpress, what else?

A côté du site Dotpress.fr, j’ai lancé @dotpress pour assurer le relais des publications sur Twitter et partager mes réflexions et mes découvertes sur ce monde à explorer… N’hésitez pas à vous abonner à ce nouveau compte Twitter ainsi qu’au flux RSS de Dotpress pour ne rien rater :-)

Certains se souviennent peut-être qu’à l’origine de l’achat du nom de domaine dopress.fr, j’avais le projet de créer un thème magazine disponible à la fois sur Dotclear et sur WordPress, genre un thème pour les rassembler tous. Depuis, de l’eau a coulé sous le tapis de souris et le projet est passé à la trappe pour renaitre aujourd’hui sous une forme totalement différente.

WordPress, what else?

Sans surprise, j’ai conservé WordPress comme CMS. J’ai laissé le thème Twenty Ten en attendant de finaliser la maquette. Je préfère avoir une idée plus précise de la diversité des contenus pour me décider sur certains éléments-clés, comme le nombre, la taille et l’emplacement des visuels ou l’importance des textes. Sans parler de la largeur des différents formats des encarts AdSense ! Par ailleurs, j’aurais ainsi le temps d’étudier de plus près de quel bois se chauffe WordPress 3 pour analyser ce qui se trouve sous le capot !

Direction artistique et design

La Direction artistique avait pour mission de coller à l’idée de travail manuel en s’inspirant de l’ambiance des ateliers d’imprimerie à l’époque de Gutenberg, où les caractères étaient posés un à un pour composer des mots, puis des phases, puis des choses à lire. L’encre n’est pas totalement sèche, quelques gouttes parsèment le plan de travail pour évoquer la notion de Work in Progress.

Pour le design, je suis resté fidèle à ma grille de 942 pixels de large, déjà utilisée sur ce blog et dont le nombre de colonnes non divisible par 3 oblige à une asymétrie rafraichissante. L’interlignage de 21 pixels représente la moitié de la largeur d’une colonne, ce qui permet — au cas où cela serait nécessaire — d’harmoniser le nombre de lignes avec la hauteur des images, en plus d’aérer le texte.

Rendez-vous sur Direction artistique et Design pour plus d’information sur la différence entre intention et exécution quand on parle de graphisme.

Aperçu de la maquette avec affichage de la grille pour déterminer la taille et l’emplacement des blocs.

Première ébauche sur Illustrator. Cliquez pour agrandir l'image.

Aperçu de la même maquette sans la grille en espérant qu’elle se fasse un peu oublier ;)

Même chose sans la grille de mise en page. Cliquez pour agrandir l'image.

Typographie

En fonction de la police de caractère retenue (probablement Georgia), le texte sera composé en 13/21 ou 14/21, soit un rapport de 1,618 d’une part ou 1,5 d’autre part, respectant dans les deux cas un ratio proche du nombre d’Or (absolu dans le premier cas et typographique pour le second). Quant à la grille elle peut encore évoluer vers une solution un peu plus modulaire à laquelle je réfléchis.

Pour les titres, j’utiliserai IM Fell DW Pica SC et IM Fell DW Pica pour les hors-textes. Ces fontes devraient se «fondre» idéalement dans le décors.

Logotype

Pour le logo, j’ai fais simple en mettant l’accent sur le terme «press» qui possède la même couleur que le paragraphe d’introduction, sur lequel il est aligné. Le terme «dot» est quant à lui de la même couleur que le titre des articles sur lesquel il est aligné pour guider le regard vers le plus important.

Pour le reste, j’ai joué sur la notion de «point presse» suggéré à trois reprises de manière plus ou moins cryptique à mesure qu’on regarde vers la droite.

En attendant…

Bref, comme d’habitude, je m’en remets à votre jugement, parfois bienveillant, souvent lapidaire, toujours intéressant, sans lequel mes blogs ne seraient pas ce qu’ils sont :-)

N’hésitez pas à proposer vos communiqués de presse sur http://dotpress.fr

Retrouvez les liens cités dans l’article

Articles sur le même sujet

PS : Le respect de la vie privée sur internet est important : j'ai décidé d'échanger mon bouton Like de Facebook par un bouton Faire un don de Paypal car
Il n'y pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour (Jean Cocteau) ;) Merci d'avance.



10 commentaires pour “Lancement de Dotpress.fr «point presse» de vos communiqués d’entreprise”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by css 4 design, br1o les bons tuyaux, Jean-Marc Ouvré™, Ludovic Bostral, Benoit and others. Benoit said: RT @br1o: Lancement de Dotpress.fr «point presse» de vos communiqués d’entreprise http://j.mp/9To3gO […]

  2. Martin dit :

    Sympathique. A suivre.

    Petit détail. Mais je le note. Du coup, je le partage. Puisque l’intérêt des sites de communiqués de presse est d’augmenter la visibilité des sites dont ils font la promotion, notamment via les liens qu’ils intègrent, l’optimisation de ceux-ci est cruciale. Dans ton article, je note que tu as placés deux liens vers la page d’accueil de Dotpress. Or, seul le premier anchor text est pris en compte par les moteurs de recherche. Le deuxième est donc inutile, en termes de référencement. Je ne saurais alors m’empêcher de te suggérer de modifier ce second lien vers une autre page du même site, par exemple la page de présentation de celui-ci.

  3. Bruno Bichet dit :

    Martin — C’est pas faux, mais il se trouve que dans la version gratuite que je propose, je n’ai prévu qu’un seul lien. Le format que j’ai privilégié, c’est un lien pointant sur le domaine du site avec l’ancre du même nom. Ce n’est pas aussi optimisé que ça pourrait l’être, mais c’est un choix pour avoir des billes pour facturer l’optimisation, au cas où ça intéresserait le client.

    Pour le deuxième lien (sur dotpress.fr), j’ai choisi un format qui permet de dérouler l’URL afin qu’elle acquiert une visibilité en tant que telle. Ce qui peut avoir son importance selon le niveau technique du lecteur (tout le monde ne clique pas sur les ancres optimisées).

    En ce qui concerne cet article, tu as tout a fait raison, et je vais modifier le deuxième lien illico presto ;)

  4. Martin dit :

    Ça y est, j’ai compris. C’est donc le principe du freemium (service gratuit minimum, mais alléchant) et du premium (service payant, mais de qualité optimale). Ici, tu ne proposes pas juste des liens, mais la réécriture de communiqués, les liens en faisant partie. Cela permet donc d’échapper à d’éventuelles sanctions pour vente de liens. Je comprends mieux.

  5. liliane dit :

    @Martin bien vu la chose, Bruno n’a pas tort sur ce point et reste qu’il évite (et vaut mieux) d’être suspecte d’achat ou vente de lien(-;

  6. jmini dit :

    Décidément, je ne regrette pas de suivre ton blog de temps à autre… (Même depuis qu’il faut faire un clic en plus)… Ça m’ouvre l’esprit sur tant de domaines que je connais mal.

    Je n’avais absolument pas idée qu’il pouvait exister des sites dans le genre de pointpresse, mais des gens ont l’air d’en avoir l’usage et d’avoir envoyé des premiers communiqués. Quelle est la cible du site ? Les moteurs de recherche ? En tout cas si je comprends bien, l’idée n’est pas de lire le site en allant d’un communiqué à l’autre puisqu’à priori ils n’ont rien à voir (à part si tu as des clients réguliers qui veulent bénéficier de tes services). Mais là encore, ça semble tout mélanger (les astuces, le contenu éditorial, les éditos). Ou alors, je ne comprends rien de rien. Ou alors ça ne va pas du tout avec mon esprit cartésien qui aime bien ranger les choses…

    En tout cas félicitations de te lancer. Je trouve cela génial… prendre une initiative et passer à l’acte. (Manière de dire que moi je ne fais pas grand-chose). J’espère que tu y trouveras quelque chose (que tu cherches ou par hasard, peut importe à vrai dire).

    Tiens encore une remarque (de novice visiblement). Est-ce que ce n’est pas risquer d’avoir à la manière d’un blog les commentaires en dessus des communiqués de presse ? Quel va être la stratégie pour les gérer… et la politique [libre tribune, validation à priori, modération a posteriori, rôle et pouvoir de ton client sur les commentaires de son article] N’est pas la un genre de mini community management ? As-tu déjà réfléchi à ce que tu proposerais…

    Et encore une autre question > peut-on parler ( ou plus exactement faire parler) d’un produit, d’un site, d’un service sans en être le responsable ? Par exemple si j’ai envie de commander un sujet sur une campagne X d’un site que je trouve bien. Ou sur un produit Z qui vient d’être lancé ?

    Merci si tu prends le temps de répondre à mes questions (qui sont celles de quelqu’un d’intrigué par ce site, tout en n’étant visiblement pas du tout potentiel client)

  7. Bruno Bichet dit :

    Martin — On peut voir le service de « base » comme du « Freemium » mais il ne s’agit en aucun cas d’un service « minimum », c’est même tout le contraire. L’idée c’est d’en offrir beaucoup pour que le contenu soit dès le départ d’une qualité digne d’un blog standard.

    jmini — La réponse à Martin me donner l’occasion d’une transition douce. Le site ne s’adresse pas uniquement aux moteurs de recherche, loin de là. Le fait que je réécrive les article à ma façon, leur donne le double statut du communiqué de presse et du billet de blog traditionnel.

    L’intérêt de lecture devrait être suffisant pour intéresser les lecteurs qui ont des centres d’intérêt variés, à l’affût de nouveautés dans des secteurs qu’ils ne soupçonnaient même pas ;)

    Le référencement devrait faire logiquement correspondre l’offre avec la demande, c’est bien tout ce qu’on demande à Google…

    Pour les commentaires, je ne les modèrent pas à priori, mais je me réserve le droit de supprimer sans sommation ceux qui seraient contraire à la charte du site qu’il me reste à rédiger (mais chaque chose en son temps) ;)

    La réponse à ta dernière question est un grand « Oui » sous réserve que le communiqué ne desserve pas le produit ou le service. J’envisage d’ailleurs la création d’une rubrique « Tests » pour les clients un peu « casse-cou » prêts à faire face à une critique constructive ;)

    En tout cas, je te remercie pour toutes ces questions qui me font avancer dans ma réflexion et qui vont aussi m’inciter à border certains aspect de l’aventure(modération, charte, etc.)

  8. Martin dit :

    @Bruno : Je comprends bien que tu a intérêt à ce que le site soit très visible sur les moteurs de recherche avec le contenu fourni gratuitement par des tiers. Je comprends donc ton intérêt à réécrire ce contenu, même si je doute que cela soit rentable pour toi sur cette partie seule, à savoir que l’éventuelle publicité affichée sur les pages du site, en particulier les pages que tu auras réécrites gratuitement risque de ne pas être suffisante pour en assurer la rentabilité, ou alors sur le long terme.

    En revanche, cette réécriture ne m’est que peu profitable si je soumets un article dans le cadre d’un effort en référencement naturel. En effet, l’unique lien de l’article sera désoptimisé au possible, puisque seul un lien isolé, figurant à la fin de l’article, qui plus est pointant sur la page d’accueil et affichant le titre du site ou son URL, apparaît. En tant que référenceur, j’ai fait mes calculs : ce n’est pas rentable. J’évite donc d’alimenter ce genre de sites où le gagnant est surtout le webmaster du site, pas moi. En matière de référencement, le service gratuit propose donc bel et bien un service minimum à ceux qui te quémandent un lien.

    Pour ce qui est de ton service payant, cela peut être intéressant d’obtenir plusieurs liens optimisés en comptant sur un tiers qui en a l’habitude. Un référenceur submergé de travail peut alors y voir un intérêt tout à fait pertinent, d’autant que ta réécriture risque de changer le style de la formulation, et donc bel et bien se distinguer des autres versions de l’article publiées par ailleurs sur le web. Une valeur ajoutée tout à fait pertinente.

    Mais… encore faut-il étudier le coût d’une telle réécriture, et la visibilité réelle du site sur les moteurs de recherche. Pour le moment, le site venant à peine d’être lancé, sa visibilité est confidentielle, voire inexistante. Nul doute que cela s’arrange avec le temps. En attendant, je préfère autant ouvrir un blog lambda sur une plateforme d’hébergement quelconque, la visibilité de mes articles risque d’y être meilleure pour un coût moindre.

    Certes, cela n’est pas très viable à terme si je suis le seul à y publier du contenu, les sites promus se feront nécessairement aspirer au sein d’un même cluster de sites, et l’impact de leurs liens sera sensiblement amoindri. Mais alors Dotpress aura acquis son PageRank 5 et permettra, en contrepartie d’une somme raisonnable, de véhiculer mes articles à venir ? ;)

  9. Bruno Bichet dit :

    Martin — Oui, j’ai bien évidemment intérêt à ce que Dotpress.fr soit visible le plus possible sur les moteurs de recherche. C’est vrai aussi que le contenu est fournit gratuitement par des tiers. Je ne doute pas un instant qu’on puisse imaginer un modèle économique qui permettrait de faire payer les annuaires de liens (au hasard) pour chaque lien qu’on leur soumet ^^

    Alors encore oui, chacun peut créer son annuaire de lien ou son site de communiqué de presse et c’est d’ailleurs ce que je fais.

    Là où je ne partage plus ton raisonnement, c’est que tu considères qu’on ne lance un site (fut-ce un site de CP) que pour des raisons bassement matérielles pour profiter de ceux qui tomberait dans une sorte de « piège du site de communiqué de presse » qui vampiriserait leurs annonces.

    Mes motivations sont beaucoup moins mercantiles que tu ne le supposes : je ne pense pas faire fortune avec Dotpress. Mes motivations ont plutôt à voir avec l’ajout d’une corde à mon arc professionnel, assez orienté technique pour le moment, pour transformer mes connaissances en Webmarketing en compétences et faire de la gestion de contenu en diversifiant mes compétences rédactionnelles, qui restent cantonnées pour l’instant au monde du développement web.

    Voilà tu sais tout ;)

  10. Claude dit :

    Concernant le design que tu nous proposes ici, je trouve le tout très aboutit et très cohérent. Seul petit point d´ombre je dirait, c´est la couleur. Même si j´aime beaucoup l´idée et que cela s´inscrit dans le prolongement du concept de l´imprimerie et de la presse, un peu de couleurs ne ferait, à mon humble avis, pas de mal et contribuerais à rendre le tout un peu plus vivant et attrayant (car on pourrait trouver cette ébauche de template un peu tristounette et grisonnante). A part cela, une initiative qui s´annonce très intéressante!

Laissez un commentaire

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Les commentaires sont publiés sous votre pleine et entière responsabilité et ne doivent pas contrevenir aux lois et règlementations en vigueur. Les propos racistes ou antisémites, diffamatoire ou injurieux, divulguant des informations fausses, relatives à la vie privée d'une personne ou utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteurs ne sont pas les bienvenus et seront modérés sans modération.

Merci d'être constructif et n'oubliez pas : « sans la liberté de ramer il n'est point d'éloge flotteur ! »



Colophon

CSS & Webdesign est une publication irrégulomadaire à tendance hebdomadaire
éditée par Bruno Bichet qui carbure à WordPress et au café équitable.
Tous droits réservés © 2006 - 2011.

Contactez l'auteur du site