Danse avec les loops #1 : un thème WordPress mis à nu

Rigueur. Et passion !

Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ?

Le blog de l'intégrateur web

Danse avec les loops #1 : un thème WordPress mis à nu

Après le thème Agrumz et après avoir mis en place un thème provisoire en attendant, voici SquaryBluevie, le nouveau thème bleu et carré (et un peu vert aussi) pour css4design. Il ne s’agit pas vraiment d’un thème destiné à transformer ce blog en magazine, mais plutôt d’en faire un magazine qui ressemble à un blog, nuance, nuance… Un blogzine ? Oui, oui, c’est presque ça ! Comme promis, voici donc le premier volet de la série Danse avec les loops pour montrer ce qu’il y a sous le capot.

Une ligne éditoriale moins linéaire

Je ne m’étendrai pas trop sur les interrogations existentielles qui m’ont poussé à changer le design et la structure de ce blog. La première chose, c’est que la succession simple des billets dans l’ordre chronologique inverse ne correspond plus vraiment à mes aspirations et aux différentes rubriques qui composent ce blog.

En effet, si le coeur de la ligne éditoriale est consacré à la création de site web en général en mettant l’accent sur les problématiques liées à l’intégration HTML et CSS et à la structuration des contenus, j’aborde d’autres sujets comme le Web 2.0, le e-commerce et il m’arrive de publier des billets d’humeur sur l’actualité du web.

Si ces sujets peuvent très bien s’accommoder d’une structure de blog classique, j’avais envie de mieux distinguer les articles de fond des billets plutôt brefs, tout en mettant en avant mes billets d’humeur. Le problème du blog « classique », c’est que les billets disparaissent vite de la page d’accueil et perdent rapidement en visibilité, même si l’ami américain Google est là pour les faire remonter à la surface.

Il me fallait donc un système pour conserver une certaine unité dans la liste des articles en rapport avec les thèmes principaux abordés sur le blog tout en autorisant la publication de billets brefs et d’humeur. Un blogzine, en fait ;)

Voici pour les explications éditoriales. Jetons maintenant un oeil sous le capot !

Hiérarchie des Templates

Grâce à WordPress, il est possible de construire un thème en utilisant uniquement le fichier index.php. Chaque requête — le fait de cliquer sur une catégorie, une page d’archive, le titre d’un billet, un tag, etc. — crée un contexte de variables qui pointera vers ce fichier.

Si l’on veut afficher les contenus différemment sur le billet seul, par exemple, deux solutions s’offrent à nous : les marqueurs conditionnels (Conditional Tags) comme is_single() ou la création d’un fichier single.php.

S’il s’agit de modifier une largeur de colonne au passage du billet seul, le marqueur conditionnel suffit. En revanche, si les modifications sont plus profondes, le fichier single.php sera sans doute plus adapté sachant que dans la plupart des cas, la solution passe par un mélange des deux techniques.

La première chose à prendre en compte est le nombre de maquettes dont on dispose pour afficher tous les contextes possibles, même si dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de mettre en place tous les Templates possibles.

Pour y voir un peu plus clair, voici une table des correspondances entre les marqueurs, les templates et la hiérarchie qui leur est associée (Template Hierarchy) :

Pour SquaryBluevie par exemple, je voulais tout faire en utilisant uniquement le fichier index.php, mais bien que cela soit possible, le risque est grand de se mélanger les pinceaux entre la multitude des conditions…

J’ai donc ajouté à index.php, les fichiers home.php, page.php et single.php. Le reste étant composé de fichiers inclus de manière conditionnelle ou en fonction du Template. C’est le cas pour header.php, footer.php, tutoriels.php, sidebar0.php, sidebar1.php, sidebar2.php, etc.

Un découpage en 7 grandes zones

1 L’en-tête

Le fichier header.php est composé de deux grandes parties. La première contient les éléments qui apparaissent sur l’ensemble du blog. C’est la partie header :

  • Sommaire en haut à gauche,
  • Classement Wikio en haut à droite,
  • Texte de présentation de l’auteur,
  • Logo,
  • Texte de présentation du blog,
  • Liste des pages statiques en dessous.

La deuxième partie header2 est située juste en dessous :

  • Photo de l’auteur,
  • Icône du flux RSS,
  • Texte situé entre les deux.

C’est ce texte qui affichera un contenu différent selon le contexte :

  • Dans une catégorie (<?php if ( is_category() ) : ?>), j’affiche la description de la catégorie
  • Dans la page affichant l’article seul (<?php if ( is_single() ) : ?>), j’affiche une introduction générale pour les articles,
  • Ni dans une page d’article ni dans une page statique ni dans une catégorie (<?php if ( !is_single() && !is_page() && !is_category() ) : ?>), j’affiche le dernier billet dans la rubrique « Editorial ».

La description du blog est celle que l’on renseigne habituellement dans Réglages -> Options générales -> Slogan du panneau d’administration. L’appel du texte se faisant avec la fonction <?php bloginfo('description'); ?>. Comme il s’agit — avec la présentation de l’auteur — d’une zone de widgets, il est possible de remplacer aisément la description du blog par un texte libre (notamment si la description est trop courte) en utilisant un widget texte.

Ceci est possible grâce à la fonction suivante (voir ce billet consacré à la création de zones widget dans WordPress) :

<?php if ( !function_exists('dynamic_sidebar') || !dynamic_sidebar('header2') ) : ?>
<div>
    <h2>Description du blog</h2>
    <div><?php bloginfo('description'); ?></div>
</div>
<?php endif; ?>
L’éditorial regroupe tous les billets appartenant à la catégorie… « editorial » ;) La boucle WordPress utilisée est la suivante (plus d’informations sur les boucles) :
<?php $my_query = new WP_Query('category_name=editorial&showposts=1');
while ($my_query->have_posts()) : $my_query->the_post();?>
    Votre boucle ici
<?php endwhile; ?>
Note : le fait d’utiliser le nom de la catégorie à la place de son id, permettra de faciliter la mise en place du thème : il suffira de créer la catégorie Editorial au lieu de chercher le numéro identifiant et de mettre les mains dans le code.

A l’affichage d’une catégorie, cet édito est remplacé par la description de la catégorie idoine. Cette description est accessible dans l’administration via Gérer -> Catégories -> Description. Le code à utiliser dans le Template est <?php echo category_description(); ?>. Enfin, lorsqu’on affiche l’article seul, cette description est remplacée par un texte libre (widget texte).

2 Billet « C’est vite dit ! » (En bref)

Sous le header, la deuxième zone se compose d’un billet « En bref » (cet intitulé — comme d’autres sur le blog — est modifiable dans le fichier functions.php) surmonté d’un visuel optionnel géré par les champs personnalisés (Customs fields).

Cette rubrique n’est ni plus ni moins que la catégorie 1 (uncategorized à l’origine) dont j’ai modifié l’intitulé. L’avantage est de pouvoir compter sur l’identifiant présent dès l’installation du blog, ce qui évite d’avoir à mettre les mains dans le code pour masquer cette catégorie dans les autres boucles. Par ailleurs, cette catégorie « originelle » est cochée par défaut, ce qui permet de gagner du temps lorsqu’on veut rédiger un billet court ;)

Note : pour afficher une seule rubrique, il est possible de se servir de son nom, mais pour l’exclure, il semble nécessaire de passer par l’identifiant numérique (à moins qu’une option m’ait échappée).

Voici le code pour cette boucle :

<?php if(!is_paged()) : ?>
    <?php $my_query = new WP_Query('cat=1&showposts=1');
    while ($my_query->have_posts()) : $my_query->the_post();
    $do_not_duplicate = $post->ID;?>
        Contenu de la boucle
    <?php endwhile; ?>
<?php endif; ?><!-- end !is_paged -->
Notez la variable $do_not_duplicate initialisée avec la valeur de l’identifiant du billet : comme les anciens articles de cette catégorie se retrouvent plus bas dans la première barre latérale, il sera important de l’exclure de la prochaine boucle.

Pour cela, en plus d’initialiser la variable $do_not_duplicate dans la première boucle, il faut exclure le billet en question de la deuxième boucle :

<?php $my_query = new WP_Query('cat=1&showposts=6'); ?>
<?php while ($my_query->have_posts()) : $my_query->the_post();
    if( $post->ID == $do_not_duplicate ) continue; update_post_caches($posts); ?>
        Contenu de la boucle
<?php endwhile; ?>
Grâce au mot-clé PHP continue, on saute le billet repéré plus haut en passant directement au suivant. Et hop ! Ce billet est censé s’afficher sur la Home uniquement et la condition !is_paged() permet de s’assurer que l’utilisateur n’a pas cliqué sur les billets plus anciens, auquel cas ce billet « En bref » ne s’affiche pas. Je pense que l’on pourrait utiliser la nouvelle condition is_front_page() apparue avec WordPress 2.5 pour obtenir le même résultat.

La fonction update_post_caches() est là pour pallier le fait que certains plugins ne fonctionnent pas correctement lorsque plusieurs boucles sont présentes sur la même page. Cette fonction réinitialise le cache des billets pour éviter d’éventuels problèmes.

3 Les articles du blogzine proprement dit

Cette zone est suivie de la liste des billets publiés au fil de l’eau sur le blog à l’exception de l’édito et des billets « En bref ». Toutefois, je voulais que ces deux rubriques puissent apparaitre lorsque les visiteurs cliquent sur les Articles plus anciens car si la redondance est gênante sur la première page, elle l’est moins sur les autres :

<?php if(!is_paged()) : ?>
    <?php query_posts("$query_string&cat=-1,-16&showposts=10");
    /* Affichage des articles sauf featured et édito */?>
<?php else : ?>
    <?php query_posts("$query_string&showposts=15"); ?>
<?php endif; ?>
<?php while (have_posts()) : the_post(); ?>
        Contenu de la boucle
<?php endwhile; ?>
Comme vous pouvez le constater, j’en ai profité pour afficher un nombre plus important de billets sur les « pages suivantes » grâce au paramètre showposts=15 histoire de donner à voir plus d’articles à chaque fois. Celà n’est pas indispensable ici, mais si vous envisagez de n’afficher qu’un seul article complet sur la Home, ça peut-être très utile.

Il ne faut pas oublier le paramètre $query_string qui permet de recréer le contexte de la requête (ici is_paged() ) car la fonction query_posts() est un peu l’auberge espagnole : seules les variables précisées en paramètres sont disponibles sur votre page.

4 Le menu à onglets sur la droite

Ce pavé inaugure la barre latérale et est en quelque sorte le pivot du blog, la boussole qui sert de point de repère dans ce qui pourrait apparaitre comme une cacophonie de textes :

  • Catégories — le moins mauvais des systèmes pour se repérer dans un blog ;
  • Derniers articles publiés afin que le lecteur ait une vision « applatie » des parutions sur le blog. En effet, l’édito ou le billet « En bref » peuvent rester un certain temps avant d’être remplacés, même si le contenu du blog proprement dit (la quatrième zone) peut évoluer plus rapidement ; à moins que l’inverse se produise car il est tout à fait possible de publier plusieurs billets courts dans « En bref » ou de prendre un coup de sang quotidien avec l’édito !
  • Articles les plus commentés. Si les derniers commentaires (voir plus bas) permettent aux visiteurs de se faire une idée sur les dernières discussions en cours, la liste des articles les plus commentés permet de faire remonter certains articles anciens qui ont, en leur temps, fais parler d’eux ;)
  • Derniers commentaires avec le gravatar, l’URL du commentateur et l’adresse du billet commenté. Pratique, pour donner au visiteur un aperçu des sujets qui suscitent actuellement le plus d’intérêt.
  • Nuage de tags pour donner un aperçu des thèmes abordés sur le blog au visiteur de passage (qui représente quand même plus de la moitié des visites).

A noter que lorsqu’on se trouve sur les pages single.php (affichage des billets seuls) et page.php (affichage des pages « statiques »), ce menu ne propose que les 3 premiers onglets afin de laisser plus de place pour l’article. Voici le code :

<?php if ( !is_single() && !is_page()) : ?>
    <div id="menu-wide">
<?php else : ?>
    <div id="menu-narrow">
<?php endif; ?>

5 Tutoriels aléatoires

Sous le menu à onglets, j’affiche un article aléatoire parmi ceux qui sont tagués « tutoriel ». Ca tombe bien car c’est un des rares tags que j’ai employé à bon escient depuis de début ! Ca permet de faire « remonter » des billets rédigés il y a plus de deux ans et sur lesquels j’ai le plus transpiré ;) La boucle est relativement similaire aux autres :

<?php /* Affichage des tous les billets tagué "tutoriels" */
query_posts('tag=tutoriel&showposts=1&orderby=rand');
while (have_posts()) : the_post(); ?>
    Contenu de votre boucle
<?php endwhile; ?>
Le nerf de la guerre étant ici, les paramètres tag et orderby. Notez que si l’on voulait obtenir les billets contenant plusieurs tags il suffirait de préciser : tag=tutoriel+wordpress.

Cette zone peut être précédée ou suivie d’une zone widgétisable pour placer une éventuelle publicité (actuellement des vidéos virales de unrulymedia) ou tout autre élément à la mode. Une zone est même prévue au-dessus du menu à onglets pour la même chose. Bon, rassurez-vous, une publicité placée au-dessus du menu principal vaut son pesant de cacaouettes : le jour où ça arrive, je vous invite à boire un café sur Lyon :D

6 Deux barres latérales pour le prix d’une !

C’est le moment de diviser la barre latérale en deux afin d’accueillir d’autres types de contenus. Pour le moment la première sidebar accueille la suite des billets « En bref » suivie d’une petite publicité virale (oui, j’essaie de trouver des alternative à Google Adsense… pas si facile non plus ;) )

La deuxième barre latérale est destinée à accueillir des liens externes comme les liens sponsorisés (saymal, mais saybon quand même :D ), les flux RSS externes, etc.

A noter que sous cette double sidebar, il est possible d’afficher du contenu à l’aide d’une zone widgétisée sur la largeur des deux colonnes.

7 Le footer

Ce footer est lui-même divisé en deux : un big footer (inactif pour l’instant) et le footer proprement dit qui affiche quelques informations classiques comme les droits réservés, l’adresse des différents flux RSS, le lien vers le formulaire de contact, etc.

Les widgets

Ce thème est truffé de zones widgets ready pour permettre une certaine souplesse dans l’administration du blog en minimisant les allers-retours dans le code. Pour information, SquaryBluevie ne compte pas moins de de 19 zones de widgets, certaines actives et d’autres pouvant être activées sur un claquement de souris.

Voici la liste des différentes zones de widget et leur utilisation actuelle ou prochaine :

  1. header1 – présentation de l’auteur (widget Texte),
  2. header2 – présentation du blog (inactive pour l’instant),
  3. article – texte de remplacement de l’édito et de la description de la catégorie quand on est sur l’article seul,
  4. tab1 — contenu du premier onglet dans le pavé de droite. Actuellement les catégories,
  5. tab2 — derniers billets publiés,
  6. tab3 — articles les plus commentés par les visiteurs,
  7. tab4 — derniers commentaires des visiteurs
  8. tab5 — listes des tags les plus utilisés
  9. sidebar-top — zone située au-dessus du menu à onglets (inactive pour l’instant),
  10. sidebar-middle — zone située sous le menu à onglets (Actuellement une vidéo publicitaire),
  11. sidebar-middle2 — zone située sous le tutoriel aléatoire (inactive pour l’instant),
  12. sidebars-bottom –zone située sous les deux colonnes latérales,
  13. sidebar1-top — zone placée au-dessus de la première barre latérale étroite,
  14. sidebar1-bottom — zone placée en dessous,
  15. sidebar2 — l’ensemble de la deuxième barre latérale étroite est gérée par cette zone. Principalement pour des liens externes et/ou publicitaires (flux RSS, liens sponsorisés, blogroll, etc.),
  16. bigfooter – si le besoin s’en fait sentir, une zone big footer est diponible sur toute la largeur de la page en 2, 3, 4 ou 5 colonnes en fonction des besoins. (inactive pour l’instant),
  17. footer – zone disponible au début du footer (inactive pour l’instant),
  18. adz — affichage des publicités AdSense à la fin du billet seul et sous le billet « En bref » présent sur la Home.
  19. sidebar-single – permet d’afficher des élément sous le menu à onglets lorsqu’on lit un billet seul.

Grille de mise en page, feuilles de styles CSS et Javascript

Je ne m’étendrai pas trop sur ces questions qui feront l’objet d’un autre article : ce design est provisoire (ce qui n’est pas le cas de cet article) et je ne suis pas sûr de vouloir garder la même approche. Mais pour ceux qui sont curieux et qui n’ont pas envie de regarder le code source, voici quelques informations.

Pour ce thème, j’ai utilisé le framework CSS Blueprint en redéfinissant totalement la grille horizontale proposée par défaut en utilisant l’excellent Blueprint Generator pour générer automatiquement le fichier grids.css : il suffit de préciser quelques informations. J’ai opté pour une grille en 14 colonnes de 52 pixels chacune, séparées par une gouttière de 18 pixels, pour une largeur totale de 962 pixels.

L’avantage du framework Blueprint est de pouvoir tester rapidement plusieurs mises en page à partir de la même grille. La prise en main est relativement facile si l’on possède des bonnes notions de CSS et si l’on si sait à quel moment il faut rétablir le flux après les flottants : lorsqu’on détermine une largeur à l’aide de Blueprint, on utilise un float: left en même temps !

J’ai utilisé également le script ie7.js de Dean Edwards pour faire en sorte que Internet Explorer 6 se comporte comme IE7. Je vous invite à lire l’article Quelques notes sur la bibliothèque Javascript IE7 qui vous permettra d’en savoir plus sur les comportements ajoutés à Internet Explorer pour le rendre plus friendly ;)

Conclusion

Dans ce billet, je n’ai pas abordé les aspects graphiques : comme je l’ai déjà évoqué, ce thème est pour moi un saut dans l’inconnu car je n’ai pas l’habitude de travailler le bleu, les blocs carrés ou encore les designs symétriques ! Tout celà donne un aspect institutionnel qui n’était pas recherché au départ mais qui peut faire son petit effet ;)

Rassurez-vous toutefois, mon objectif n’était pas d’obtenir des backlinks d’un site se terminant par .gouv, mais simplement de mieux structurer le blog et d’utiliser une palette de couleur tendant vers la monochromie (deux couleurs froides) afin que le regard du lecteur ne se disperse pas trop : plus les contenus sont nombreux et variés et plus la sobriété est importante.

Par ailleurs, le graphisme de ce blog est destiné à évoluer régulièrement pendant quelques temps, le temps de trouver un rythme de croisière entre l’édito, les brèves, les articles de fond, les tutoriels, etc…

Stay tuned and mind the gap!

Articles sur le même sujet

PS : Le respect de la vie privée sur internet est important : j'ai décidé d'échanger mon bouton Like de Facebook par un bouton Faire un don de Paypal car
Il n'y pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour (Jean Cocteau) ;) Merci d'avance.



8 commentaires pour “Danse avec les loops #1 : un thème WordPress mis à nu”

  1. ooblik dit :

    hé hé…changement de thème ! j’aime bien la bidouillerie de thème aussi…viens d’exploser Stripped…toujours intéressant de voir ici toutes les bonnes loop pour afficher wordpress correctement, bonne continuation !

  2. burningHat dit :

    Hyper intéressante cette première étude Bruno ! (et j’aime bien le titre :p belle inspiration). Pas grand chose d’autre à en dire pour le moment car c’est clair et tout (et que je me réveille donc pas en état de « traquer les coquilles éventuelles :p ») !

  3. Kynerion dit :

    Ayé j’ai lu en entier. Je suis un peu dans la même optique de présentation, mais j’ai la flemme de préciser les catégories dans les requêtes. Car une fois que tu décides de mettre une catégorie à part, tu dois ensuite l’exclure partout… J’y viendrai peut-être, en attendant je reste traditionnel.

  4. AJC Interactive dit :

    Merci pour toutes ses explications, ça permet de mieux y voir pour se lancer dans la mise en place d’un template sous wordpress !

  5. [...] Danse avec les loops #1 : un thème WordPress mis à nu [...]

  6. Mondial-Foot-2010.com dit :

    Ce blog est une mine d’infos pertinentes.C’est très plaisant de pas avoir à ré-inventer la roue pour avancer.Je vous félicite.Vraiment merci.

  7. Plutot que $do_not_duplicate on peut simplement utiliser le paramètre offset de query_post

  8. Lol j’adore le titre du post :)

    je suis venu juste pour te dire que je l’ai kiffé ;)

    trop énorme

Laissez un commentaire

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Les commentaires sont publiés sous votre pleine et entière responsabilité et ne doivent pas contrevenir aux lois et règlementations en vigueur. Les propos racistes ou antisémites, diffamatoire ou injurieux, divulguant des informations fausses, relatives à la vie privée d'une personne ou utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteurs ne sont pas les bienvenus et seront modérés sans modération.

Merci d'être constructif et n'oubliez pas : « sans la liberté de ramer il n'est point d'éloge flotteur ! »



Colophon

CSS & Webdesign est une publication irrégulomadaire à tendance hebdomadaire
éditée par Bruno Bichet qui carbure à WordPress et au café équitable.
Tous droits réservés © 2006 - 2011.

Contactez l'auteur du site