7 étapes pour demander une prime de risque en qualité de trafiquant de PageRank !

Rigueur. Et passion !

Ne dites pas à ma mère que je suis artisan en architecture de l'information appliquée aux sites web : elle croit que je suis webdesigner, intégrateur HTML & CSS, rédacteur web, formateur NTIC et consultant en webmarketing depuis 2001 ! Voulez-vous en savoir plus ?

Le blog de l'intégrateur web

7 étapes pour demander une prime de risque en qualité de trafiquant de PageRank !

Après Text-Link-Ads, LinkLift propose l’achat et la vente de liens sur les blogs. Et Google n’a pas l’air d’apprécier. Il faut dire que ce que ces sociétés vendent à leurs acheteurs de liens, c’est du PageRank en barre ! Et le PageRank, comme chacun sait, appartient à Google qui voit d’un mauvais oeil des sociétés concurrentes à son programe AdSense tirer les marrons du feu en profitant de son outil de confiance. Un formulaire est même disponible si l’on est témoin d’un achat ou d’une vente de liens à la sauvette. Ca fout les jetons.

  1. Au début, je me suis dit que Google exagérait, puis je me suis rappellé que les liens AdWords ou AdSense n’entraient pas dans le calcul du PR, raison pour laquelle, il faudrait mettre du rel=nofollow à tout va dès qu’il s’agit de liens sponsorisés. Ce qui, est-il utile de le préciser, rendrait caduque les accords entre les éditeurs et les sociétés sus-citées.
  2. Ceci étant, Google a le droit pour lui (enfin j’imagine). Sauf que si le PR appartient à Google en tant que technologie, il est aussi la propriété de l’éditeur du blog : le PR ne fait que traduire le travail du blogueur en terme de rédaction, de référencement et d’implication dans la blogosphère. Le PR ne fait donc que constater le fait que de nombreux liens pointent vers un site. De là à dire que google profite lui-même largement du contenu des blogs pour se faire de l’argent, il n’y a qu’un pas, qu’on pourrait franchir aisément en pensant à la très faible rémunération du programme AdSense pour les petits blogs comme le mien…
  3. Où je veux en venir ? Et bien, en relisant quelques articles sur le PageRank, il apparait qu’il ne s’agit pas à l’origine d’un outil permettant de mesurer la confiance : il s’agit surtout de mesurer la probabilité de tomber sur un site donné en suivant des liens au hasard. D’ailleurs, la notion de TrustRank a été mise en place bien plus tard.
  4. En supposant que les blogs affichant des liens vendus par TLA ou LL soient dénoncés et que la sanction soit (au pire) le bannissement de l’index, la probabilité de tomber sur ces sites en cliquant de lien en lien subsisterait. D’ailleurs, comme je l’ai déjà évoqué, le ClickRank (associé au PageRank) devrait être le seul indice suffisamment fiable pour juger de la qualité d’un site. Et puis, c’est d’ailleurs le principe retenu pour les enchères AdWords : plus une annonce est cliquée et mieux elle est placée et/ou moins elle coûte cher à l’annonceur.
  5. Bref, vous l’aurez compris, je me pose des questions existentielles concernant l’affichage des publicités Text-Link-Ads ou LinkLift sur mon blog. D’autant plus que j’ai l’impression que les prix d’achat sont faibles (entre 25€ et 35€ par liens et par mois pour l’acheteur) comparés aux risques éventuels si l’ami Google se met en colère et se décide à faire couler la fiente de ses pigeons sur nos pauvres blogs…
  6. A ce sujet, j’aimerais bien connaitre l’échelle des sanctions prévue par Google : riposte graduée ou destruction sans sommation ?
  7. J’ai bien envie de demander une prime de risque…

Stay tuned and mind the gap!

PS : J’aimerais bien m’inscrire sur le forum taggle. Je peux proposer un échange de lien contre une cooptation (no tapar :D )

Articles sur le même sujet

PS : Le respect de la vie privée sur internet est important : j'ai décidé d'échanger mon bouton Like de Facebook par un bouton Faire un don de Paypal car
Il n'y pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour (Jean Cocteau) ;) Merci d'avance.



7 commentaires pour “7 étapes pour demander une prime de risque en qualité de trafiquant de PageRank !”

  1. Tybho dit :

    Juste une précision quant aux tarifs de TLA : ils sont fonction du classement du site dans l’Alexa Rank qui est un classement de traffic et non pertinence ou popularité (ainsi que d’autre facteurs : http://www.text-link-ads.com/faq... ).

    Quant à la commision de TLA, elle est de… 50% !

    C’est indiqué très clair ici : http://www.text-link-ads.com/faq... "What is the revenue share of any ads sold?" : "We feature a 50/50 split from the final sale price of any ads sold. We handle serving, scheduling, billing, customer service, and sales."

  2. Bonjour Bruno,

    Le PageRank mesure la popularité d’une page et est calculés par rapport aux backlinks (chaque lien apportant un vote, plus ou moins élevé en fonction du PR de la page où il se situe) [NB : Je simplifie].

    Pour ce qui est des liens sur votre site vendu par un tier, il y a effectivement un risque, même si la société tier pourrait très bien intenter un abus de position dominante contre Google, ne vendent-ils pas des liens eux aussi ? et pourquoi il déciderait de la forme de ces liens ? http://www.zorgloob.com/2007/08/...

    Pour l’instant nous ne connaissons pas les mesures et cela ressemble plus à un gros "Bouh" pour faire peur qu’à une réelle mesure viable, car il parait impossible de vérifier l’authenticité de nombreux liens payés.

  3. Arkan dit :

    Salut Bruno ;)

    je me pose les mêmes questions que toi sur les 2 mêmes régies. En effet Adsense ne me rapporte rien (2$ par mois ^^) et je pensais appliquer TLA dont je n’entends que du bien. Je me suis inscrit aussi sur LL et j’attends la réponse.

    Comma alex ci-dessus j’ai envie de penser que c’est plus du bluff qu’autre chose (surement parce que ça m’arrangerai^^) mais d’un autre côté si ce type de régie se développe de trop, Google risque alors de réagir mais s’ils désindexent tous les sites/blogs les utilisant ça risque d’influer sur les résultats des recherches et donc la pertinence de ceux-çi. Du coup les utilisateurs, ne trouvant plus tout ce qu’ils cherchent, vont ailleurs, Yahoo redevient n°1, Google périclite et est mit en vente sur Ebay pour 0.50 euros. On se cotisent avec nos revenus Adsense, on les achètent et ont les placent dans un musée ….

    Oui je suis dehors … [-->]

  4. Tybho dit :

    Dans le même genre de régie (elles fleurissent), il y a LinkWorth (que je ne connais que de nom), et AD42 (en français, si si ! – mais les liens sont affichés via un JavaScript, alors niveau référencement ça vaut zéro).

  5. Francis dit :

    Salut Bruno,

    Au dernières nouvelles, Google ne se fâcherai pas contre les blogs comme les nôtres qui afficheraient des pubs TLA ou LL. Ils disent qu’il ne faut pas en abuser. Donc, je ne crois vraiment pas qu’il y ait de soucis à ce niveau-là. C’est un peu comme leur polémique sur le fait de faire des liens "non naturels" d’une manière générale. Voyons les choses en face, c’est difficilement jouable. Et le netlinking est une pratique trop répandue pour aller à sens inverse maintenant…

  6. Stefan dit :

    Quant à la commision de TLA, elle est de… 50% !

  7. Tiens, c’est marrant, je suis pourtant persuadé avoir déjà fait une réponse aux premiers commentaires… Me serais-je modéré moi-même ? :D

    Je reprends donc vite fait mal fait :

    tybho > Mon blog ayant une petite audience, principalement francophone, je doute que TLA ou LL se base sur le rank Alexa ou alors à la bai(s)se ;)

    Alex > les liens payés sur un blog sont parfois reconnaissables par les styles css en ligne qui servent à la mise en forme (par ex. Linklift)

    fran6 > Salut, je me doute que pour le moment Google ne va pas sortir l’artillerie lourde sans sommation ;) Ceci dit, je pense à l’avenir, parce que quand je vois le chemin parcouru par Google depuis moins de 10 ans, je ne peux m’empêcher de me demander ce qu’ils seront capable de faire dans 5 ans !

    Stefan > oui, c’est pas faux.

Laissez un commentaire

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Les commentaires sont publiés sous votre pleine et entière responsabilité et ne doivent pas contrevenir aux lois et règlementations en vigueur. Les propos racistes ou antisémites, diffamatoire ou injurieux, divulguant des informations fausses, relatives à la vie privée d'une personne ou utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteurs ne sont pas les bienvenus et seront modérés sans modération.

Merci d'être constructif et n'oubliez pas : « sans la liberté de ramer il n'est point d'éloge flotteur ! »



Colophon

CSS & Webdesign est une publication irrégulomadaire à tendance hebdomadaire
éditée par Bruno Bichet qui carbure à WordPress et au café équitable.
Tous droits réservés © 2006 - 2011.

Contactez l'auteur du site